Thématiques

Développement économique

Territoires d’industrie : Une note d’analyse de l’AdCF sur les avancées du programme

L'AdCF publie une nouvelle note sur les retombées locales du plan de relance et dresse un premier bilan de la mobilisation des Territoires d’industrie. Sont mises en évidence les avancées des intercommunalités en matière d’animation économique, les différentes ressources mobilisées par les collectivités, ainsi que les principales priorités identifiées, à savoir accueillir, recruter, et innover/décarboner.

Presque trois ans après l’annonce du programme national par le Premier ministre au Conseil National de l’Industrie en 2019, les Territoires d’industrie continuent de se déployer au gré des aléas de la crise sanitaire, du plan de relance, et des ambitions de réindustrialisation, qui ont donné une dimension nouvelle au programme.

Les intercommunalités, en tant qu’animatrices et porteuses de l’initiative au niveau local, ont progressivement approfondi leurs liens avec leurs tissus industriels, qu’elles contribuent à renforcer grâce à un rôle d’interface entre milieux économiques et administratifs. Matérialisé par la constitution de binômes élu-industriels, ce positionnement leur permet de renforcer leurs capacités d’animation économique au niveau local. Elles remplissent une fonction de « catalyseurs de projets à vocation production ».

Ce rôle est mis à contribution par le plan France relance qui a trouvé dans les Territoires d’industrie une « machine à projets », désormais nourrie par une foultitude de dispositifs visant à consolider les tissus productifs : fonds soutien à l’investissement (réabondé par deux fois), fonds friches, Ecoles de Production, Sites d’activités clefs en main, Manufactures de proximité, CNAM dans les Territoires, Ecosystèmes Territoriaux Hydrogène… A ces dispositifs plus ou moins territorialisés s’ajoutent les différents versants du plan de relance consacrés aux filières industrielles, dont les retombées au niveau locale analysées par l’AdCF sont moins concentrées dans les métropoles qu’attendu.

Par-delà le plan de relance, les Territoires d’industrie contribuent à la consolidation des tissus industriels au travers des projets qu’ils portent, qui obéissent en synthèse à trois priorités :

  • Répondre aux besoins fonciers des industriels (recyclage de friches, modernisation de zones d’activités économiques, mutualisation d’espaces…)
  • Faire face aux difficultés de recrutement (renforcer l’attractivité des métiers et du territoire, former, faciliter les déplacements, héberger…)
  • Innover, à savoir d’une part moderniser l’appareil productif (création de tiers lieux de prototypage et d’impression 3D, et de visualisation, acquisition et mutualisation d’équipements productifs développement des activités de R&D) et, d’autre part, décarboner les activités industrielles (mettre en place des boucles d’écologie industrielle territoriale, accompagner l’émergence de filières vertes telles que l’hydrogène, la filière bois, l’agroalimentaire durable, etc.)

Pour être effectives localement, ces différentes priorités gagnent à s’inscrire dans des stratégies portées sur le long terme et alimentées par une animation et une intelligence économique pérennes. De fait, la crise sanitaire et le plan de relance ont fortement mobilisé un grand nombre d’élus et d’équipes économiques territoriales, conduisant parfois celles-ci à mettre de côté leur stratégie économique de long terme. Or, les Territoires d’industrie ne doivent pas se résumer à des boites à projets pour les appels à projets ou AMI de l’Etat : l’un de leur principal intérêt demeure leur capacité à consolider des coalitions industrielles fortes au niveau local, donc en mesure d’adresser elles-mêmes des réponses aux enjeux économiques, technologiques, fonciers, ou encore environnementaux prégnants localement.

En ce sens, la montée en puissance des CRTE doit être l’occasion de relancer et consolider le programme Territoires d’industrie, en coordonnant celui-ci avec les autres stratégies et contractualisations mises en place par les collectivités locales.

Contact adcf : l.chevrier@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus

Dernières
Actualités