Thématiques

Environnement et énergie

Contrats de transition écologique : Un nouveau Focus de l’AdCF

L’AdCF diffuse une nouvelle publication, dans sa collection Focus, dédiée aux contrats de transition écologique (CTE), réalisée à partir d’une quinzaine d’entretiens auprès des responsables CTE d’intercommunalités et de différents partenaires des territoires engagés dans cette démarche. L’analyse et les retours d’expériences visent à mieux appréhender les problématiques de gouvernance et de co-construction des CTE ainsi que leurs enjeux d’évaluation et de communication. Ce Focus peut contribuer à éclairer la construction des volets transition écologique et énergétique des futurs CRTE.

Méthodologie, appropriation et valorisation des Contrats de Transition Ecologique
Retour d’expériences des territoires

 

A la suite d’un premier Focus publié en février 2021, cette nouvelle publication délivre des enseignements sur la méthodologie d’élaboration et de mise en œuvre, propose des retours d’expériences et identifie des bonnes pratiques à destination des territoires engagés dans les CTE. En avril 2021, l’AdCF a par ailleurs installé un groupe de travail sur les rapprochements entre CTE et le programme Territoires d’industrie.

La méthodologie d’élaboration de ce contrat repose dans un premier temps sur une ambition de co-construction avec l’ensemble des partenaires et parties prenantes. Les intercommunalités s’efforcent ainsi de mettre en place une structuration interne spécifique, en adoptant une logique transversale, afin de constituer une gouvernance adéquate pour animer et faire vivre la démarche dans la durée. Capitaliser sur des démarches existantes et s’appuyer sur l’apport et le soutien des différentes parties prenantes à la démarche de transition écologique (ingénierie, expertise technique et juridique, financement de projets) sont également des leviers mobilisés.

En outre, la co-construction se traduit concrètement par la formalisation voire la pérennisation de coopérations entre les signataires et partenaires du contrat (ADEME, Cerema, Agence de l’Eau, acteurs économiques du territoire). L’implication renforcée des services déconcentrés de l’État (DDT, DREAL) a permis, dans de nombreux cas, d’établir un lien privilégié avec les intercommunalités engagées.

Le nouveau Focus souligne que les intercommunalités sollicitent, à des fins de valorisation, des canaux de communication variés, même si elles privilégient leurs outils numériques habituels (site Internet, réseaux sociaux de la collectivité…). Le CTE est un outil sur lequel il est assez difficile de communiquer, notamment en direction des citoyens, en amont des actions opérationnelles concrètes. Capitaliser sur les actions de transition écologique une fois engagées représente en revanche un levier pour valoriser le CTE, par exemple à l’occasion d’événements comme la semaine européenne du développement durable ou Earth Hour. Cette communication plus large esquisse de nouvelles opportunités de mobilisation et d’adhésion à la transition écologique des acteurs du territoire. 

En dernier lieu, le suivi et l’évaluation du CTE reposent majoritairement sur les ressources des collectivités (données et moyens humains). Ces indicateurs nécessitent une relative flexibilité afin d’être adaptés aux fiches actions du CTE. La valorisation de ces indicateurs constitue encore un axe de réflexion pour les responsables de CTE, convaincus de l’importance de de mesurer et valoriser l’avancement des projets et les réussites du contrat.

 

Retrouvez en cliquant ici le Focus : Méthodologie, appropriation et valorisation des Contrats de Transition Ecologique - Retour d’expériences des territoires

 

 

Contact AdCF : Anaëlle Contrepois, chargée d’études CTE (a.contrepois@adcf.asso.fr)

Partager
En savoir plus

Dernières
Actualités