Thématiques

Culture

Chinon, Vienne et Loire : mobilisée pour la poursuite des projets culturels

La communauté de communes Chinon, Vienne et Loire (Indre-et-Loire) a conservé ses ambitions culturelles malgré la crise sanitaire. Alors que l’intercommunalité soutient ses associations dans cette période difficile et met en place des activités adaptées, elle poursuit ses réflexions autour de nouveaux projets en lien avec ses partenaires locaux.

Chinon, Vienne et Loire (19 communes, 24 000 habitants) est compétente, depuis plusieurs années, pour « la construction, l’entretien et le fonctionnement d’équipement culturels » ainsi que pour le « soutien aux actions culturelles d’intérêt communautaire ». La crise sanitaire actuelle fragilise bien évidemment le milieu associatif local et l’intercommunalité se mobilise depuis un an pour soutenir ses partenaires.

Pour faire face aux contraintes qui pèsent sur elles depuis plus d’un an, les associations culturelles ont bénéficié en 2020 d’une enveloppe de 25 000€, qui s’ajoutait à d’autres aides financières, dont l’exonération des loyers et le maintien des subventions. Le dispositif est reconduit cette année, “chaque dossier déposé peut obtenir un financement jusqu’à 5 000 euros”, précise Francine Henry, vice-présidente en charge de la culture à la communauté de communes.

L’élue salue également la forte mobilisation de l’intercommunalité pour continuer à faire fonctionner ses propres équipements. A cet égard, Francine Henry souligne la capacité d’adaptation des agents. Des espaces tels que la médiathèque et les bibliothèques intercommunales s’adaptent aux jauges et conditions de prêts actuellement en vigueur. « Le maintien de l’ouverture de ces équipements se révèle précieux pour les habitants, actuellement limités dans leur accès aux pratiques culturelles ».

L’intercommunalité est également mobilisée pour relancer l’animation culturelle sur le territoire. En partenariat avec l’association locale Le Cinéma Rabelais, un cycle de projections en plein air « Ciné d’été en Rabelaisie » est programmé de mi-juillet à fin août 2021. « Nous avons estimé que le plein air serait peut-être moins confronté aux aléas et à l’imprévisibilité de la situation actuelle », espère Francine Henry. Cette initiative permettra également de pallier la fermeture pour rénovation de la salle de cinéma située dans le centre-ville de Chinon. Ayant un fort caractère patrimonial et historique, l’intercommunalité soutient ce projet qui s’accompagne d’une ambition d’ouverture d’une deuxième, voire d’une troisième salle afin de fidéliser et élargir le public.

 

Poursuivre les projets culturels du territoire

Continuer de concevoir et porter des projets culturels variés est en effet un objectif majeur de la communauté de communes. Parmi eux, celui de rassembler les deux musées du territoire en un seul pôle : « Nous voulons une équipe unique, un tarif unique et une continuité dans le parcours des expositions, bien que chaque musée garde sa spécificité, qu’elle soit patrimoniale ou ethnographique et de société ». Autre projet en cours de développement : “l’orchestre à l’école”. En partenariat avec l’école de musique du Véron, l’intercommunalité prépare la mise en place de ce dispositif national pour soutenir l’éducation artistique sur le territoire.

Grâce aux conventions avec différentes associations culturelles, la communauté de Chinon, Vienne et Loire facilite également les synergies entre acteurs culturels locaux, tant au niveau de la diffusion que de la production d’actions culturelles. De plus, la communauté de communes soutient plusieurs actions dans le cadre de son Projet artistique et culturel de territoire (PACT), dispositif d’aide aux projets culturels de diffusion artistique de la Région Centre Val-de-Loire, afin qu’ils bénéficient d’un cofinancement des frais artistiques jusqu’à hauteur de 50%.

En dépit de ces multiples perspectives, Francine Henry s’inquiète : « Beaucoup d’associations reposent sur des bénévoles et certaines pourraient être amenées à disparaître à cause des difficultés qu’elles auraient rencontrées.  Elles continuent de se battre contre vents et marées pour maintenir leur programmation mais le manque d’activité pourrait provoquer le désintéressement des bénévoles ». Il y a un réel enjeu pour la co-construction de projets entre l’intercommunalité et ces associations, partenaires des structures culturelles de la collectivité tels que le “pôle musée”, les bibliothèques du réseau lecture et les écoles de musique.

 

Contact : Iris Cottu, i.cottu@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités
Dernières
Positions