Thématiques

Développement économique

Territoires d’industrie et tiers-lieux : des rapprochements dynamisés par des manufactures de proximité

À la suite de la proposition de la création de 500 manufactures de proximité en juin 2020 par l’association France Tiers-Lieux, le ministère de la Cohésion des territoires soutient le déploiement de 10 premières manufactures au premier semestre 2021. Les enseignements tirés de cette expérimentation ont pour objectif la généralisation du dispositif à partir de 2022.

Des « manufactures de proximité » en déploiement pour généraliser les tiers-lieux productifs

Les manufactures de proximité sont des tiers-lieux dédiés à la production, qui animent et apportent des services à une communauté professionnelle. Il s’agit d’ateliers de fabrication qui se destinent en priorité à ces professionnels (TPE, PME, artisans...) en leur donnant accès à des machines mutualisées, un écosystème de compétences et un environnement dynamique, propice à la création et au développement de leur activité. (voir la présentation du dispositif).

Dans le cadre de la phase d'expérimentation du dispositif, l’association France Tiers-Lieux recherche des initiatives et projets. Ceux initiés dans le cadre de Territoires d’industrie peuvent y répondre et constituer des manufactures de proximité pilotes. Si vous souhaitez présenter un projet, vous pouvez contacter Cécilia Quay-Chatelet, chargée de mission Manufactures de proximité chez France Tiers-Lieux : cecilia.quaychatelet@francetierslieux.fr

 

Les tiers-lieux, moteurs de la relocalisation de la production

La crise sanitaire a révélé la capacité des tiers-lieux et « makers » à produire des biens, localement etrapidement, pour pallier les besoins urgents en produits médicaux. Professionnels de santé, de l’artisanat et de l’industrie ont su s’organiser pour formaliser des chaînes solidaires de production de proximité, et ainsi fournir près de 5 millions d’unités de masques, visières, valves, pousse-seringue, ouvre-portes, masques de plongée transformés en respirateurs, gel hydro-alcoolique, pièces détachées...   

Cet événement a mis en lumière les atouts d’un modèle de fabrication nouveau, à la fois flexible, innovant et territorialisé, qui repose sur des communautés d’artisans et d’entreprises constituées autours de tiers-lieux productifs, souvent appuyés par les intercommunalités. Ces tiers-lieux permettent aux professionnels de bénéficier d’un cadre de travail innovant, de monter en compétences, de disposer d’un parc machines mutualisé, et de tisser des liens avec d’autres entreprises du territoire. La plus-value des tiers-lieux pour les entreprises s’articule autour de trois attributs, matériels mais aussi immatériels. 

Des ateliers partagés tout d’abord, avec des parcs machines comptant des équipements numériques, des imprimantes 3D, des brodeuses numériques, des découpes laser. Ces mêmes équipements sont souvent spécifiques aux filières industrielles locales : bois, céramique, métallurgie, textile... À côté, peuvent également être regroupées des zones d’assemblage et de stockage, mais aussi des recycleries pour encourager le réemploi des matières premières.

Mais au-delà de l'apport matériel mutualisé, ce sont des écosystèmes de travail, de sous-traitants et de professionnels aux savoir-faire complémentaires qui donnent naissance à des projets collaboratifs dans ces lieux.Certains travaillent ainsi avec des entreprises ou industriels au prototypage de solutions ou à la modernisation d’un tissu productif, forts de leur équipement numérique et de leur capacité d’innovation. D’autres peuvent répondre à des projets d’envergure en faisant appel à plusieurs compétences réunies dans le lieu ou au sein du réseau partenaire de ce dernier.

Aussi, ces espaces comptent une offre de conseils et services support dans des domaines nécessaires au développement des activités des professionnels comme la communication, le graphisme ou encore la comptabilité qui peuvent être mutualisées. 

La plupart des lieux cherchent en complément à développer les compétences de chacun et favoriser l’apprentissage de nouvelles techniques en proposant des modules de formation ou en incitant les résidents eux-mêmes à devenir formateurs. 

 

Les tiers-lieux, fers de lance des projets de territoires ?

Comme le mettait en exergue la note de l’AdCF sur les réseaux d’entreprises dans les Territoires d’industrie, nombre d’intercommunalités s’intéressent aux tiers-lieux productifs, avec plusieurs objectifs complémentaires : soutien aux TPE-PME, montée en compétences, sensibilisation aux métiers industriels, animation du centre-ville, etc.

Les intercommunalités portent rarement seules ces projets, et coordonnent leur intervention avec celles d’autres partenaires. À titre d’exemple, la communauté d’agglomération de Forbach Porte de France et l’IUT de Moselle-Est (université de Lorraine) soutiennent le projet UTTOPIA porté par la plateforme technologique Plastinnov, qui vise à créer un plateau technique dédié au prototypage et à la fabrication additive, au sein de la pépinière Eurodev Centersituée dans le Technopole de Forbach. L’université de Lorraine, la région et la sous-préfecture de Forbach contribuent également au programme.

Le plateau technique a vocation à s’adresser aux industriels, aux créateurs d’entreprises, aux apprenants et aux enseignants-formateurs du territoire, ainsi qu’aux particuliers désirant s’initier à l’innovation industrielle et aux procédés de visualisation et de prototypage. Si le site est géré et animé par la PFT Plastinnov, l’intercommunalité intervient principalement dans l’acquisition du matériel (investissement), avec une aide au démarrage et au loyer (fonctionnement) jusqu’au point d’équilibre économique, avec un objectif d’autofinancement du site à long terme. 

Par-delà leur maîtrise du foncier industriel, les intercommunalités ont un véritable rôle à jouer en tant qu’organisatrices et « ensemblières » de ces tiers-lieux. Concrètement, elles intègrent ces derniers dans des plans d’action plus larges (Territoires d’industrie, mais aussi Action Cœur de Ville, Contrats de transition écologique…), en intégrant une pluralité d’acteurs (missions locales, Cnam dans les territoires, écoles de production). Ces lieux concentrent progressivement un nombre important de projets, et deviennent un véhicule des projets de territoire, incarnés par des sites industriels souvent historiques, accueillant une multiplicité d’activités et de fonctions : formation, aides aux entreprises, sensibilisation à l’industrie… 

 

Contact AdCF : Lucas Chevrier - l.chevrier@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités