Thématiques

Aménagement du territoire

Cohésion des territoires : les coopérations AdCF-ANCT à l’ordre du jour

Créée en janvier 2020, l’Agence nationale de la cohésion des territoires s’installe peu à peu dans le paysage institutionnel français. Pilotage de programmes nationaux, appui en ingénierie, préparation et suivi des futurs CRTE, ces différents sujets ont été évoqués lors d’une réunion du président de l’AdCF avec Yves Le Breton, directeur général de l’agence.

L’AdCF est un partenaire actif de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT). Membre de son conseil d’administration, représentée par Virginie Carolo-Lutrot, présidente de Caux Seine Agglo et Boris Ravignon, président d’Ardenne Métropole, l’AdCF est particulièrement investie dans la co-animation du programme « Territoires d’industrie ». L’association est aussi engagée dans le programme « Petites villes de demain » (représentée par Véronique Pouzadoux, présidente de la communauté Saint-Pourçain Sioule Limagne), dans le champ de la politique de la ville (représentée par Anne Terlez, vice-présidente de Seine Eure Agglo) ou dans le cadre des « fabriques prospectives », les programmes de réflexion et de prospective pilotés par l’agence (« Territoires industriels et capital social », « Sites industriels de demain », « L’accès à une alimentation durable et de qualité dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville »).

Fruit de la fusion de plusieurs organisations (le Commissariat général à l’égalité des territoires, l’Epareca et l’Agence nationale du numérique), l’ANCT poursuit sa structuration, à l’échelle nationale comme au plan local, avec la mise en place progressive des comités départementaux de cohésion des territoires animés par les préfets de département, délégués territoriaux de l’agence.

Sébastien Martin et Yves Le Breton ont convenu du rôle capital que l’ANCT peut jouer en matière d’appui aux territoires et notamment en direction des territoires les plus en difficulté et dont la crise sanitaire a parfois aggravé la situation. Le président de l’AdCF a insisté sur les besoins en ingénierie, hétérogènes selon les situations, et à préciser dans les termes : besoin de chef de projet pour animer une démarche stratégique ou un programme, besoin d’ingénierie financière pour des projets de financement complexe, besoin d’ingénierie technique et d’expertise plus pointue sur certains dossiers. L’offre de l’ANCT doit être transversale, pour répondre à tous les cas de figure.

Sébastien Martin et Yves Le Breton ont longuement échangé sur la mise en place des contrats de relance et de transition écologique, dont l’ANCT assurera la coordination, à travers le préfet Jérôme Gutton. Le président de l’AdCF a rappelé l’attachement de l’association aux principes qui guident l’élaboration de ces contrats : démarche ascendante et évolutive, en partant du projet de territoire, simplification de l’accès aux financements.

L’ANCT aura un rôle important pour la réussite des CRTE en favorisant la coordination des services de l’Etat dans l’élaboration du contrat (cohésion des territoires, transition écologique, économie, santé, éducation nationale, intérieur…) puis dans l’engagement financier des différents ministères et agences. L’Agence pourra aussi favoriser l’intégration des programmes et dispositifs qu’elle pilote (politique de la ville, « petites villes de demain », « France services », « territoires d’industrie », numérique…), tout en mobilisant les différents opérateurs avec lesquels elle a conventionné et qui disposent d’une capacité de financement importante.

La réunion a été l’occasion de faire le point sur les partenariats opérationnels déjà engagés entre les équipes de l’ANCT et l’AdCF tout en évoquant des nouvelles pistes de collaboration dans le cadre de la relance.

 

Contact AdCF : Romain Briot, r.briot@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités