Thématiques

Habitat et logement

Politiques de l’habitat : Retrouvez les fiches d’expériences de l’étude AdCF-Espacité

En janvier 2021, l’AdCF a publié une étude réalisée en collaboration avec le bureau d’étude Espacité sur la façon dont intercommunalités et communes se saisissent des dispositifs nationaux en matière d’habitat. L’ambition de cette publication est d’apporter un éclairage sur la capacité des intercommunalités à intégrer et appliquer des politiques nationales tout en les adaptant à leur situation locale. Neuf expériences locales, de métropoles ou agglomérations de taille intermédiaire, étaient analysées.

Ce travail repose sur la mise en lumière « d’expériences ou d’innovations locales », reflet d’une volonté de renouveler la gouvernance, les conditions de conception, ou encore les modalités de réalisation des politiques locales de l’habitat : décloisonnement des responsabilités, recherche de politiques plus partenariales dans un horizon élargi. Le résultat de ces travaux se décompose en deux cahiers : une synthèse qui livre les principaux enseignements de cette étude et un recueil des expériences analysées.

Les expériences présentées témoignent du foisonnement, de la diversité des dispositifs, de la capacité des acteurs locaux à apporter des solutions originales et à intégrer les orientations nationales dans leur politique locale, en les adaptant à leur situation propre.

 

La démarche Bimby : une densification douce et maîtrisée de l'habitat dans la communauté Creusot Montceau

Ces expériences mettent en évidence le dynamisme des collectivités du « bloc local » et leur engagement sur les questions d’habitat. C’est le cas de la démarche Bimby développée par la communauté urbaine du Creusot Montceau.

La démarche Bimby, pour « build in my backyard », en référence au slogan « not in my backyard » (NIMBY), vise à promouvoir une « densification douce et maitrisée » préconisant la densification des tissus pavillonnaires existants. De plus en plus de collectivités sont séduites par cette démarche qui s’inscrit dans la lutte contre l’étalement urbain et apporte une réponse aux besoins de foncier en vue du développement des logements dans les secteurs urbanisés. Au moment où le projet de loi climat et résilience met à l’agenda un objectif de réduction des consommations foncières, cette approche a le mérite de s’adapter à la spécificité des territoires

De fait, dans les secteurs à forte pression foncière, la démarche Bimby représente une solution au déficit de terrains à bâtir, tandis que dans les secteurs en déprise, cela peut être une solution en matière de requalification urbaine. La forme la plus connue concerne le tissu pavillonnaire par division parcellaire. D’autres formes existent : la restructuration interne d’un pavillon pouvant intégrer des surélévations et extensions avec ou sans remembrement foncier, ou encore la création d’un nouveau logement indépendant par division d’un grand pavillon.

C’est à partie du constat que les jeunes ménages du territoire rencontraient des difficultés pour accéder à la propriété face à la pénurie du foncier que les élus de la communauté urbaine Creusot Montceau ont souhaité s’engager dans la démarche Bimby. Cette démarche n’est certes pas nouvelle mais la façon de l’aborder par la collectivité est originale. Aidée d’un prestataire (le Lab Invivo), la collectivité a organisé dans un premier temps un recensement des ménages intéressés par le dispositif Bimby dont elle avait préalablement fait une large publicité, faisant le constat que deux communes ont été retenues pour une première expérimentation : le Creusot et Saint-Vallier.  

La spécificité de l’opération pilotée par la communauté urbaine Creusot Montceau réside dans l’accompagnement apporté aux porteurs de projet : étude de faisabilité (technique architecturale...), conception des plans, voire réalisation. Le suivi est assuré par le prestataire qui, en raison de ses compétences en matière d’architecture et d’urbanisme, est en mesure de fournir un accompagnement professionnel complet. La collectivité a été aidée par des financements de la région, du département et du FEDER pour étudier la faisabilité de plus de 300 projets potentiels. De nombreux ménages se sont montrés intéressés. Au total, 373 projets ont été conçus (pour 300 prévus), 220 sont à l’étude et 81 ont donné lieu à des réalisations.

 

Retrouvez cette expérience présentée dans le recueil des actions innovantes, ainsi que les principaux enseignements de cette étude :

Retrouvez l’étude et le cahier d’expériences

 

Contact : Claire Delpech - c.delpech@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger