Thématiques

Santé et action sociale

Ségur de la Santé : Une territorialisation encore en devenir

Après la remise à Olivier Véran du rapport de Nicole Notat concluant le Ségur de la santé, l’AdCF et France urbaine ont réagi en commun pour saluer certaines avancées tout en regrettant que les contrats locaux de santé restent trop peu abordés.

La présence de Jacqueline Gourault à la remise du rapport de Nicole Notat concluant le Ségur de la Santé illustre le rapprochement du Ministère de la Santé et des Solidarités avec celui de la Cohésion des Territoires, expressément salué par Olivier Véran.

L’accent mis sur la territorialisation des politiques de santé dans le rapport et l’association des collectivités à leur gouvernance a été remarqué par de nombreux commentateurs.

Jacqueline Gourault a pu revenir, devant les 300 participants à l’événement de clôture du Ségur, sur ces mesures retenues dans le rapport Notat qui concerneront directement les collectivités et élus locaux : réforme des instances de démocratie sanitaire régionales, création de conférences territoriales d’investissement en santé, renforcement de la départementalisation des ARS…

La ministre de la cohésion des territoires a rappelé que cette première ambition devra être approfondie dans le cadre des prochains projets de loi (3D, Grand âge, …).

Ces initiatives vont dans le sens d’une plus grande association des élus locaux à une gouvernance sanitaire territorialisée. Mais cette territorialisation souvent annoncée par le passé semble se chercher encore. Les travaux du Ségur n’ont pas toujours bien mesuré l’ampleur croissante des interventions des collectivités, notamment du « bloc local » ou des départements, qui salarient des médecins, construisent des pôles hospitaliers ou centres de santé, animent des communautés professionnelles, conduisent des politiques de prévention… Un dossier à suivre à la rentrée.

Voir aussi :

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités