Thématiques

Transports et mobilité

Rechercher
dans le site

Mobilités partagées : Ardenne métropole et Pays Haut en avant-garde

De nombreuses intercommunalités construisent une offre de mobilité multimodale décarbonée et cohérente sur le territoire en s’appuyant sur des services d’autopartage de véhicules électriques et hydrogènes. Dans la région Grand Est, Ardenne métropole et la communauté du Pays Haut font partie des territoires les plus engagés.

Ardenne métropole mise sur la mobilité partagée et électrique

La communauté d’agglomération Ardenne Métropole a opté en 2015 pour la mise en place d’un service d’autopartage de véhicules électriques à batterie. Trois ans plus tard, 32 véhicules électriques sont en circulation et 142 bornes de recharge sont réparties dans toute l’agglomération, à raison de 2 à 46 bornes par commune. Chacune comporte deux points de charge et permet d’accueillir simultanément deux voitures et/ ou deux vélos. Un forfait de branchement général au réseau d’électricité a été convenu avec Enedis. Le coût de gestion du réseau de bornes électriques reste élevé (100 à 120 euros HT mensuels par borne), les recharges de véhicules personnels ne suffisent pas pour assurer l’équilibre économique. La communauté mise donc sur le service d’autopartage pour engranger des recettes et équilibrer les comptes. De multiples tests d’implantation sont effectués afin de déterminer les secteurs géographiques où l’utilisation des véhicules est la plus intense. La localisation des bornes est en effet déterminante pour l’attractivité et la rentabilité du service.

Il en va de même pour la grille tarifaire, qui doit être à la fois accessible aux étudiants, aux séniors et aux demandeurs d’emploi, mais aussi suffisamment dissuasive pour limiter les détournements d’usages et les phénomènes d’accaparement des véhicules.

Autopartage de véhicules électriques et hydrogène en milieu rural

Au nord de la Meurthe-et-Moselle, le projet « Mobilité verte au cœur du Pays-Haut » s’intègre dans une dynamique régionale de développement de l’énergie verte (électrique et hydrogène) avec l’installation d’éoliennes et la création d’un écosystème de production d’hydrogène, en vue d’une valorisation multi-usage : mobilité, réseaux de chaleur, retour en électricité, injection dans le réseau gazier, méthanisation. Encore au stade de projet, le volet mobilité combinera la mise en place d’une station-service hydrogène et d’un service public d’autopartage développé en régie par la communauté de communes Cœur du Pays-Haut (8 véhicules électriques dont 2 à prolongateur d’autonomie hydrogène). Trois offres distinctes seront proposées aux professionnels, aux collectivités et aux particuliers, notamment pour favoriser les déplacements des publics fragiles dans ce territoire de faible densité (118 hab./km2). La communauté est lauréate de l’appel à projets « Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables » et sera à ce titre accompagnée et subventionnée par le programme France Mobilités.

Retrouvez ce retour d’expérience dans le dossier « Mobilité : les intercommunalités actives dans la recherche de solutions innovantes » du magazine Intercommunalités de septembre 2019.

 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités