Thématiques

Aménagement du territoire

Rechercher
dans le site

Expérience locale : Inventer un nouveau modèle de développement économique depuis un quartier prioritaire

La communauté du Grand Narbonne pilote, en binôme étroit avec la Déléguée du Préfet, le contrat de ville qui concerne trois quartiers prioritaires, tous situés dans la ville-centre. Le protocole d’engagement axe les moyens sur 18 actions.

Le Grand Narbonne porte la politique de la ville, à destination de la population résidente de trois quartiers prioritaires de Narbonne : Narbonne-Ouest, Narbonne-Est, dont 90 % des logements sont des HLM, et Narbonne-centre. Le quartier prioritaire de Narbonne-centre est surtout constitué d’un parc locatif privé de logements anciens dégradés. Le nombre de personnes par logement y est très bas, alors que les quartiers Est et Ouest accueillent souvent des familles de grande taille de 5 personnes ou plus, dont un seul parent. Dans les quartiers familiaux (Est et Ouest), les jeunes de moins de 20 ans sont plus nombreux que les séniors.

Innovation et cohésion sociale

« Dès le départ, l’agglomération s’est mise d’accord avec la Déléguée de Préfet et le Sous-Préfet pour axer la rénovation du contrat de ville du Grand Narbonne sur les actions que nous pensons pouvoir concrètement mettre en œuvre » témoigne Albina Koci, chef de projet Politique de la ville au Grand Narbonne. Ainsi 18 actions prioritaires sont retenues, le plus souvent associées à des objectifs mesurables : doubler le nombre de maisons et centres de santé d’ici 2022, doubler le nombre d’apprentis issus des quartiers pour le porter à 35 000 jeunes, former 20 000 acteurs de terrain par an aux valeurs de la République et à la laïcité… Il s’agit à la fois d’actions déjà engagées ou pour lesquelles il y a une vision claire des moyens à mobiliser. Par exemple, la lutte contre les marchands de sommeil va s’intensifier avec l’expérimentation, hors contrat de ville, du permis de louer, instauré par le Grand Narbonne. Prévu par la loi ALUR (Accès au logement et Urbanisme rénové), cet outil permet à une collectivité d'interdire à un propriétaire la location de son logement.

Dans le domaine culturel, le programme Micro-Folie plaît beaucoup aux acteurs locaux. Ce concept de musée virtuel développé par le parc de la Villette, composé d’un écran géant relié à des tablettes numériques, permet de visiter virtuellement les plus grands musées nationaux tels le Louvre, Orsay, Pompidou, le quai Branly-Jacques Chirac, d’assister aux événements du Grand Palais et de Versailles ou de s’immerger dans l’ambiance du festival d’Avignon… Il est installé au sein de la structure IN’ESS du Grand Narbonne, en plein cœur du quartier de Saint-Jean Saint-Pierre. Le pôle IN’ESS, dédié à l’innovation et à la cohésion sociale, est un lieu où économie et insertion sont liées. Il regroupe notamment la mission locale jeunes, un fablab (atelier de fabrication collaborative), un espace de co-working, une couveuse et pépinière d’entreprises, et des formations qualifiantes. Le pôle permet d’accompagner les projets professionnels et la création d’activités. C’est dans ce bâtiment qu’est implanté le service intercommunal qui gère le volet social de la politique de la ville, au contact des acteurs de terrain. Le pôle a aussi accueilli récemment la Direction de l’Économie et de l’Attractivité du territoire : avec cette implantation il s’agit d’inventer de nouveaux modèles de développement économique depuis le quartier et non pour le quartier. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives.

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités