Thématiques

Environnement et énergie

Rechercher
dans le site

La transition énergétique en pratique à La Rochelle

Une cinquantaine de communautés de Nouvelle Aquitaine et de Pays-de-la-Loire se sont retrouvées à La Rochelle, le 23 mai, pour échanger sur le thème de la transition énergétique. Cette première rencontre régionale de l’AdCF consacrée au sujet s’est révélée riche en témoignages et partages d’expériences.

A l’invitation de l’AdCF, les représentants de nombreuses communautés étaient réunis le 23 mai à Atlantech, un parc d’activités « bas carbone » de l’agglomération de La Rochelle. Première rencontre régionale de l’association sur le thème de la transition énergétique, cette matinée d’échanges avait pour objectif de partager et d’analyser le rôle que peuvent exercer les communautés dans ce domaine, mais aussi les stratégies qu’elles mettent en œuvre et les leviers à leur disposition.

Accueillis par Jean-François Fountaine, président de l’agglomération de La Rochelle, et Jean Révéreault, vice-président du Grand Angoulême et co-président de la commission environnement de l’AdCF, les participants se sont vus proposer un double cadrage, national et local. L’équipe technique de l’association a dressé un panorama des compétences exercées par les communautés en lien direct avec la transition énergétique, ainsi qu’un point d’avancement des PCAET en cours d’élaboration.
Amandine Loëb, directrice régionale de l’agence régionale d’évaluation énergie et climat (Arec) de Nouvelle-Aquitaine a proposé un portrait des enjeux énergétiques de la région à partir des données nombreuses dont dispose l’Arec et qu’elle met à la disposition des territoires.

Maîtrise foncière et développement local

Une table ronde de long format a ensuite permis la présentation des témoignages de trois territoires relativement avancés dans le champ de la transition énergétique, ainsi que des échanges nourris avec les participants.

La communauté de communes du Thouarsais est investie de longue date dans le chantier du développement des énergies renouvelables. Elle s’est structurée pour faire face, notamment, à la multiplication de projets mal coordonnés et portés par des acteurs divers, sans réelle implication de la communauté. « Nous avons souhaité inverser la tendance, a ainsi expliqué Pierre Rambault, son vice-président. Nous avons réalisé une cartographie du potentiel éolien, intégrée dans le PLU et le SCOT. Avec cette carte, nous essayons de prendre la main sur la maîtrise foncière. » Cette stratégie a été étroitement définie avec l’ensemble des acteurs du territoire, et notamment les élus municipaux. Depuis, la communauté a accueilli de nombreux projets d’EnR de tous types, et en a fait un levier de développement économique pour le territoire. Désormais, les élus du Thouarsais militent pour un changement de paradigme dans la production de l’énergie : « Nous souhaitons remettre l’énergie dans le domaine public et voulons que les politiques de production énergétique soient beaucoup plus territorialisées », a affirmé Pierre Rambault.


La transition énergétique comme projet de territoire

La transition énergétique comme levier de développement économique : une vision partagée par Mauges Communauté. Née d’une recomposition territoriale importante, réunissant 6 communautés de communes transformées de manière synchrone en communes nouvelles, cette agglomération a fait de la transition énergétique un projet politique et vise l’atteinte de 40 % d’EnR dans les consommations du territoire à horizon 2040. Plusieurs principes ont été établis par les élus des différents territoires, au premier rang desquels la mise en place systématique d’une gouvernance territoriale pour tous les projets énergétiques. «Cela signifie pour nous que chaque projet développé doit intégrer à sa gouvernance les acteurs du territoire, c’est-à-dire la collectivité, les citoyens, les entreprises et leurs salariés » a précisé Franck Aubin, vice-président. La communauté recense des projets éoliens, photovoltaïques et de méthanisation agricole. Une SEM énergie est en cours de création. « C’est un outil que nous avons voulu puissant, a expliqué l’élu. Nous avons budgétisé 5,3 millions d’euros jusqu’en 2023. » Avec les revenus générés par la production d’énergie, Mauges Communauté entend financer la rénovation énergétique des bâtiments. « C’est un enjeu majeur au vu de la composition du bâti dans notre territoire. De nombreux ménages sont en situation de précarité et n’ont pas connaissance des dispositifs existants. Nous devons les atteindre. Au-delà de la mise en place de dispositif, l’accompagnement est fondamental », a conclu Franck Aubin.


Objectif : neutralité carbone

« La Rochelle Territoire Zéro Carbone » : tel est l’objectif poursuivi par la communauté d’agglomération rochelaise et qu’a présenté Guy Denier, son vice-président. En partenariat avec l’Université, le port Atlantique et le réseau d’acteurs Atlantech, l’intercommunalité vise la division par deux de l’empreinte carbone du territoire dès 2030 et la neutralité carbone en 2040. Un écosystème partenarial « essentiel à la réussite de nos politiques » a estimé Guy Denier. Le plan d’action de la collectivité a été déployé de manière très transversale et englobe la préservation du littoral et des marais, le bâtiment (tant en matière de rénovation énergétique que de construction), les EnR, la mobilité, l’écologie industrielle et territoriale et la participation citoyenne. Christophe Philipponneau, directeur général de l’association Atlantech, a présenté le parc, au sein duquel s’est déroulé la rencontre de l’AdCF et qui constitue un démonstrateur bas carbone exemplaire à l’échelle d’un quartier. Guy Denier a également présenté le prochain agrégateur carbone territorial de La Rochelle. Cet outil doit permettre l’émission et la vente de crédits carbone à l’échelle du territoire, par une comptabilisation des émissions et l’organisation d’un système de compensation qui financerait les porteurs de projets.

Organisation transversale des politiques de transition énergétique au sein des collectivités, acceptabilité sociale et force des citoyens dans le déploiement des projets, rénovation énergétique, partenaires, enjeux financiers… ont constitué autant de questions complémentaires abordées durant cette matinée. Cette rencontre a mis en lumière l’ampleur du chantier qui s’ouvre, mais également la richesse des projets développés par les territoires, et le rôle d’impulsion évident des intercommunalités dans le déploiement des politiques de transition et d’adaptation.

Contacts : Apolline Prêtre a.pretre@adcf.asso.fr ; Cécile Lacoste c.lacoste@adcf.asso.fr


 

Partager
En savoir plus

Dernières
Actualités