Thématiques

Développement économique

Rechercher
dans le site

Les territoires d’industrie réunis à Lyon

Conviés par le gouvernement, l’AdCF et Régions de France à Lyon, les 5 et 6 mars, les Territoires d’industrie ont pu prendre connaissance de l’avancement de la démarche dans les régions, des travaux conduits avec les « territoires pilotes » et des perspectives de contractualisation.

Organisée à l’occasion du salon Global industrie qui s’ouvrait à Lyon, la première assemblée générale des Territoires d’industrie s’est tenue les 5 et 6 Mars, en prolongement d’une matinée de travail du Conseil national de l’industrie. L’assemblée générale des Territoires d’industrie était la première réunion nationale proposée à l’ensemble des intercommunalités visées par le programme. Près de 300 personnes ont pris part aux travaux des deux jours.

La première séquence du 5 mars après-midi s’est ouverte à travers une table ronde réunissant les deux ministres Jacqueline Gourault et Agnès Panier-Runacher, Jean-Luc Rigaut et la coprésidente de la commission développement économique de Régions de France, Annabel André-Laurent, vice-présidente de la région Auvergne Rhône-Alpes. Cette séquence introductive a permis de rappeler l’ambition du programme et son caractère innovant en termes de pilotage. Ils ont fait état de l’intérêt rencontré par la démarche et la forte mobilisation qu’elle suscite, avec la perspective d’engager une première série d’actions concrètes dès le printemps.

 

 

A l’occasion de cette rencontre, les ministres ont signé avec la Banque des Territoires, Business France, Bpifrance, et Pôle emploi 4 conventions de mobilisation au service du programme Territoires d’industrie. Ces conventions déclinent les engagements du Premier ministre annoncés le 22 novembre dernier et qui sont mis à disposition des Régions et des Territoires d’industrie pour construire leurs projets.

Par ailleurs, la carte réactualisée des Territoires d’industrie a éte rendue publique. Les Territoires d’industrie sont désormais au nombre de 136, au lieu des 124 annoncés au Conseil national de l’industrie du 22 novembre. Dans le respect du principe de ciblage, le Premier ministre avait souhaité laisser aux comités de pilotage régionaux, présidés par les présidents de conseils régionaux, la souplesse nécessaire pour adapter au mieux la carte aux enjeux de terrain.

Deux tables rondes impliquant des représentants de régions, d’intercommunalités et d’acteurs industriels ont permis de faire état des modalités de mise en œuvre du programme sur le terrain et du premier ressenti. Trois administrateurs de l’AdCF, Virginie Carolo (Caux vallée de Seine), Sébastien Martin (Chalon) et François Decoster (Saint-Omer), ont fait état des priorités de leur stratégie industrielle.

 

Verbatim

Jean-Luc Rigaut, président de l’AdCF : « Territoires d’industrie, c’est dans la continuité de la loi NOTRe : animer le développement économique des territoires avec un tandem Régions - intercommunalités. Et ça marche! Donc, avant de détricoter les lois, essayons de s’en servir (…) Les priorités sont fixées au niveau local, par le couple régions-intercommunalités en lien avec les entreprises, et l'État propose un cadre pour répondre aux besoins de chaque territoire.

Jean-Claude Lagrange, vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté : « La bonne surprise est venue de la mobilisation des intercommunalités » (…) Les Territoires d’industrie couvrent plusieurs intercommunalités, elles doivent donc travailler ensemble à une échelle plus large, au niveau du bassin d’emploi ».

Olivier Lluansi, délégué aux territoires d’industrie, a rappelé le principe et l’originalité de cette démarche ascendante : « Les territoires d’industrie préfigurateurs ont fait remonter plus de 200 projets qui n’auraient jamais été captés par des appels à projets verticaux de l’Etat ».

François Decoster : « Territoires d’industrie nous permet de construire un écosystème de confiance » (...) « Le défi, c’est de parvenir à nous mettre autour d’une même table, collectivités et industriels, pour partager une stratégie économique ».

Sébastien Martin : « Nous avons réaffirmé notre stratégie de développement économique, adoptée par Le Grand Chalon en 2015. Les fiches actions que nous avons fait remonter à la Région et à la délégation aux territoires d’industrie sont très précises et permettent de la décliner ».

Virginie Carolo : « Nous devons faire des propositions et suggérer des solutions aux services de l’Etat en faisant remonter du terrain des fiches actions » (...) « Notre mission, c’est de mailler le territoire, en travaillant horizontalement » (…) « Territoires d’industrie, c’est un plan d’actions (parmi d’autres) qui doit s’inscrire dans une contractualisation territoriale globale (...) C’est ce contrat territorial unique qu’appelle de ses vœux l’AdCF ».

 

L’AdCF anime un atelier sur l’implication des industriels dans la stratégie économique locale

L’assemblée des territoires d’industrie s’est poursuivie sur l’ensemble de la journée, le 6 mars, par une série d’ateliers permettant, après les expressions de la veille, de rentrer dans les questions de mise en œuvre opérationnelle.

Lancée le 22 novembre 2018, l’initiative « Territoires d’industrie » se construit chaque jour, pas à pas, de manière pragmatique mais assez rapide. La délégation « territoires d’industrie », rattachée à la fois au ministère de la cohésion des territoires et au ministère de l’économie et des finances, anime l’ensemble de la démarche avec la volonté d’identifier et de formaliser au plus vite les bonnes pratiques des uns et des autres à partir de l’échantillon plus spécialement suivi des « territoires pilotes » (une trentaine de territoires qui ont, a priori, une grande ancienneté dans le dialogue entre entreprises et territoires). Lors de l’atelier consacré à la gouvernance locale des « territoires d’industrie », les prises de position des élus étaient en ligne avec cette philosophie : chacun doit avancer à son rythme dès maintenant sans attendre de savoir qui sera dans tel ou tel comité, l’enjeu est dans le rapprochement des territoires et des entreprises pour dégager une plus-value territoriale à travers des actions définies ensemble. Dégager cette plus-value constitue un travail très intense d’animation et d’expertise tant pour les territoires que pour les entreprises. Si les questions de gouvernance existent (et l’assistance à cet atelier était nombreuse !) elles ne sont pas prioritaires pour les entreprises. Or l’esprit de territoires d’industrie c’est bien de mettre l’Etat et les collectivités au service des industriels.

Au final aucune solution clef-en main n’est possible (et la délégation aux Territoires d’industrie n’en propose pas), chacun doit identifier ses propres relais et ses propres légitimités locales, de manière formelle autant qu’informelle.

Ponctuellement, les participants à cet atelier ont pu mettre en avant des difficultés spécifiques liées à leur territoire, aucune de ces difficultés n’est bloquante et tous les territoires sont dans une réelle dynamique (même si il existe évidemment des différences entre les Territoires d’industrie et, au sein des Territoires d’industrie eux-mêmes, entre les intercommunalités les constituant) ; parfois des situations organisationnelles peuvent freiner certaines dynamiques (très -trop ?- grands territoires ayant des approches parfois trop variées sur certains enjeux,  territoires interrégionaux qui doivent concilier des politiques ou des engagements régionaux parfois en décalage…).

Parallèlement se déroulaient 5 ateliers qui ont permis aux opérateurs de l’Etat (Bpifrance, Business France, Banque des Territoires) mais aussi « Alliance Industrie du Futur » de présenter la manière dont ils s’organisent pour prendre toute leur part aux Territoires d’industrie et l’offre générique et spécifique de leurs services pour les entreprises impliquées. 

La première assemblée générale des Territoires d’industrie est un succès. Cette mise en commun des constats et des questions que se posent les acteurs des territoires d’industrie est essentielle.

 

Télécharger le communiqué de presse des Ministères de l’économie et de la cohésion des territoires, de Régions de France, et de l’AdCF, 6 décembre 2019

 

 

 

Contacts AdCF : o.crepin@adcf.asso.fr & e.lebot@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger