Thématiques

Urbanisme

Commerces et centres-villes : une rencontre régionale de l’AdCF à Saint-Nazaire

Plus d’une centaine d’acteurs publics ligériens – élus, techniciens et consulaires – se sont réunis le 28 mars à Saint-Nazaire pour échanger et débattre sur les enjeux du commerce et des centres-villes.

Sur tout le territoire national, les agglomérations, petites ou grandes, souffrent depuis de nombreuses années des écueils d’un urbanisme commercial mal maîtrisé. La situation est critique au regard de l’ampleur des déséquilibres territoriaux entre centres et périphérie et de la crise pendante de l’immobilier commercial. Si le diagnostic fait consensus, les acteurs rechignent à agir. L’urgence d’une action publique coordonnée engage les décideurs locaux à se saisir des outils à leur disposition pour corriger les erreurs du passé. La politique locale du commerce désormais inscrite au titre de ses compétences économiques, l’intercommunalité est en mesure d’organiser le dialogue nécessaire pour surmonter les résistances et postures qui ont, jusqu’alors, grevé les espoirs d’une régulation territoriale réelle.

David Samzun, président de la CARENE, Jean-Michel Marchand, président de Saumur Val de Loire, Didier Huchon, président des Mauges communauté, Philippe Schmit, secrétaire général de l’AdCF, David Lestoux (cabinet Lestoux & associés) et Michel François Delanoy (Caisse des Dépôts et Consignations – CDC) ont discuté les enjeux de la politique locale du commerce et tracé les perspectives d’un aménagement du territoire tourné vers les centres-villes de demain.

Un premier temps a été l’occasion de rappeler les enjeux et les contours de la politique locale du commerce. L’AdCF, avec le soutien de la Caisse des Dépôts, met à disposition des communauté son étude « Le cadre légal de l’urbanisme commercial » qui en synthétise les divers éléments. Il est apparu que l’association indispensable des communes à une gouvernance territoriale qui affirme le rôle de centralité de la ville-centre doit s’inscrire dans le projet de territoire, décliné par les différents documents d’urbanisme (SCoT, PLUi…).

Le deuxième temps a permis d’aborder les mutations de l’objet « centre-ville » et de baliser les éléments essentiels d’une revitalisation. Le panel a convenu de la nécessité d’un travail de pédagogie auprès des habitants : il faut se prémunir de toute nostalgie pour les centres-villes d’autrefois. Le centre-ville de demain comptera moins de commerces traditionnels, mais offrira d’autres solutions aux habitants, usagers et consommateurs.

Un dernier temps, consacré à l’ingénierie, donnait à voir la complexité des moyens à mobiliser pour réussir un projet de revitalisation. Le programme Cœurs de ville, dont les 222 agglomérations sélectionnées avaient été révélées la veille par le Gouvernement, a été présenté sous la dimension des appuis que la Caisse des Dépôts entend apporter aux territoires. Les intervenants ont noté l’importance d’une action sur l’habitat : les vacances commerciales en cœurs de ville ne sont souvent que le symptôme d’un dépeuplement et d’une paupérisation des centres.


Retrouvez l’étude « Le cadre légal de l’urbanisme commercial »

Contact urbanisme commercial : p.schmit@adcf.asso.fr

Contact rencontres régionales de l'AdCF (accueillir une rencontre AdCF, connaître les prochaines dates de rencontres AdCF) : c.lacoste@adcf.asso.fr


 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités