Thématiques

Développement économique

Délégations régionales de l’AdCF Un nouveau cycle de rencontres sur les questions économiques et les coopérations territoires-industrie

Comme elle s’y est engagée lors de sa convention de Nantes et début 2018, l’Assemblée des Communautés de France souhaite mobiliser ses adhérents dans le soutien actif au redressement productif dont a besoin notre pays après dix ans de destructions massives d’établissements et d’emplois. Pour animer cette mobilisation un cycle de rencontres régionales s’engagera à partir du printemps et sera dédié à ces questions. Plusieurs étapes sont déjà prévues en Normandie (Rouen), en Occitanie (Albi), dans le Grand Est (Nancy) et en Provence Alpes Côte d’Azur (Marseille). La journée nationale des présidents d’agglomérations et de métropoles se tiendra également à Paris sur ce thème le 30 mai prochain.

La France connaît depuis 2017 un début de reprise économique et de redressement industriel. Pour la première fois depuis plus de quinze ans, les ouvertures d’usines ont été plus nombreuses que les fermetures. Même si les usines ne représentent plus qu’un segment relatif (et moins intensif en emplois) de la chaine de valeur industrielle et productive, leur localisation spatiale détermine largement celle des services connexes, de la logistique, du transport, de la R&D, des activités de marketing, d’emballage... qui participent de nos écosystèmes industriels.

Malgré la réduction de son poids relatif dans l’emploi (12%) et la valeur ajoutée, l’industrie exerce de très forts entrainements sur la balance commerciale française et sur les autres secteurs économiques. C’est elle qui qualifie les territoires et les spécifie. C’est elle qui développe des savoir-faire différenciés, à forte valeur ajoutée. Pour nos politiques de cohésion des territoires, les activités productives et industrielles ont également l’avantage d’être mieux réparties dans nos régions que les activités les plus high-tech ou financières. Consommatrices d’espace les activités productives se heurtent aux coûts fonciers des cœurs urbains et à leurs contraintes logistiques. Elles se déploient très fortement dans des villes moyennes ou des bassins de vie ruraux. Nombre de nos « champions cachés », ces grosses PME ou ETI qui jouent un rôle de numéro un européen voire mondial dans leur cœur de métier, sont ancrées dans un « berceau » rural ou semi-rural. C’est également vrai en Allemagne ou en Italie.

La fragilisation de nos tissus productifs et industriels, depuis le tournant des années 2000, et surtout depuis la crise, a de fait fragilisé nombre de nos bassins ruraux ou de nos villes petites ou moyennes (cf. étude AdCF-Caisse des Dépôts de 2010 sur les impacts territoriaux de la crise avec Laurent Davezies). Depuis 2008, la reprise s’est opérée essentiellement dans les métropoles et grandes agglomérations, grâce aux soldes nets positifs des créations d’emplois dans les métiers numériques ou tertiaires supérieurs, mais le creusement des écarts est aussi imputable aux pertes d’emplois industriels et emplois associés.

Le redressement productif est par conséquent une condition de la revitalisation de nombre de territoires français. Le léger rebond de 2017-2018 est un signe assurément positif même s’il demeure très fragile.

C’est dans ce contexte que l’AdCF souhaite engager un cycle de rencontres dédié aux relations territoires-industrie et aux actions permettant de soutenir la reprise, faciliter l’investissement productif, les dynamiques de « clusters », la montée en gamme du « made in France ». Dans la dynamique des SRDE-II et des contractualisations en cours, des rencontres régionales des communautés sur ce thème seront organisées à partir du printemps. 4 sont déjà programmées en Normandie, en Occitanie, en Provence et dans le Grand Est. D’autres seront programmées.

Ce thème sera également au cœur de la journée des présidents d’agglomérations et de métropoles que l’AdCF organisera le 30 mai prochain à Paris.

L’AdCF souhaite faciliter les échanges entre les territoires industriels, s’assurer des bonnes retombées fiscales de CVAE à leur profit, et améliorer ses relations avec les grandes fédérations professionnelles concernées.

Contacts AdCF : r.briot@adcf.asso.fr & c.lacoste@adcf.asso.fr

 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger