Thématiques

Développement économique

Les sociétés coopératives d’intérêt collectif en plein essor

La Confédération générale des SCOP a diffusé une nouvelle enquête sur les sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) qui met en évidence la vitalité de leur déploiement dans les territoires. Elle dénombre désormais 627 SCIC alors qu’elles n’étaient que 80 en 2005. Une centaine sont désormais créées chaque année dans des secteurs très divers et dans la totalité des régions. Des communautés sont au capital de 42% d’entre elles. L’enquête remarque que les SCIC comptant des collectivités parmi leurs actionnaires sont mieux capitalisées. Les SCIC des espaces ruraux ou peu denses interviennent beaucoup dans l’habitat ou l’agro-alimentaire alors que les « urbaines » sont orientées vers l’environnement.

Créée au début des années 2000, la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) a mis un certain temps pour trouver sa vitesse de croisière et ses adeptes. Quelques freins réglementaires ont dû être levés. Le mérite de l’outil est de permettre à des collectivités d’entrer au capital de sociétés sans être majoritaires, à l’inverse des SEM ou SPL. Cette place minoritaire, plafonnée au début à 20% du capital, est de nature à rassurer des investisseurs privés (entreprises, associations, particuliers). A l’inverse, le statut de coopérative, marqué par le caractère impartageable des bénéfices, protège les actionnaires publics contre tout risque de dérive financière. Après sa période de rôdage, le plafond de 20% est passé à 50% avec la loi sur l’économie sociale et solidaire dite loi « Hamon ».

Le taux important de création de SCIC depuis trois ans révèle l’intérêt actuel pour l’outil et l’impulsion donnée par les collectivités. Que ce soit à travers la participation de communes, notamment en milieu urbain, de communautés (dominantes en milieu rural), voire des deux,  89% des SCIC comprennent un actionnaire au moins issu du « bloc communal ». Parmi leurs domaines d’intervention privilégiés, on retrouve les activités de conseil ou de formation, les énergies renouvelables, l’environnement, les services de proximité, l’habitat, la culture, le tourisme, le commerce...

L’enquête recense en tout environ 39 000 sociétaires des SCIC actuelles, tout en prenant soin de préciser que la seule Enercoop en rassemble 18 000 ! 34% des SCIC ont mois de 10 actionnaires. 10% des SCIC rassemblent 55% des sociétaires.

En termes de salariés, les SCIC regroupent aujourd’hui environ 5000 personnes ; 77% d’entre elles en employant moins de 10.


Contact : o.crepin@adcf.asso.fr
 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités