Thématiques

Développement économique

Commande publique : rechute de plus de 4 milliards d’euros en 2016 selon le baromètre AdCF-CDC

La reprise de la commande publique qui s’esquissait il y a un an ne s’est pas confirmée. Au terme d’une courte amorce de reprise constatée fin 2015 et début 2016, l’année dernière s’est soldée, selon les chiffres du baromètre AdCF-Caisse des Dépôts (CDC), par une nouvelle chute de plus de 4 milliards d’euros des commandes passées par l’ensemble des acheteurs publics (Etat, collectivités, bailleurs, entreprises publiques locales, hôpitaux...). Retrouvez la note du baromètre AdCF-CDC et les documents visuels présentés à la presse.

Charles Eric Lemaignen, président de l’AdCF et Marc Abadie directeur du réseau et des territoires de la Caisse des Dépôts et Consignations, ont présenté à la presse, le 21 février, les résultats sur l’année 2016 du Baromètre AdCF-CDC de la commande publique. « L’année 2016 n’a pas confirmé la reprise attendue » ont-ils expliqué à cette occasion.

Ainsi que le confirment les données du baromètre : les achats des acteurs publics ont au contraire continué de reculer en 2016, là ou l’on espérait une reprise. « De 96 milliards d’euros en 2012, nous sommes passés à 72 milliards en 2016, soit un recul de  ­24,8 % en 5 ans, à savoir un quart du volume des achats » a indiqué Charles-Eric Lemaignen. 

 

L’évolution globale de la commande publique depuis 2012 (nouveaux marchés attribués en milliards d’euros) : Une baisse de 25% depuis 2012

 

L’AdCF avait déjà mis en exergue, dans ses éditions précédentes du baromètre, la forte chute des achats publics observée entre 2012 et 2015. « La commande semble avoir atteint un point bas » avait-on expliqué l’an passé. Mais, alors que l’année 2015 et le premier trimestre 2016 laisser entrevoir un retournement de la tendance baissière, celui-ci n’est pas au rendez-vous en 2016. La chute se poursuit dans des proportions significatives et même inquiétantes (- 4,47 Md€ soit -5,8%).

L’analyse trimestrielle des niveaux de commande met en avant le fait que l’accélération habituellement constatée de la commande publique au second trimestre n’a pas joué en 2016. Plusieurs explications peuvent être avancées :

- l’entrée en vigueur, en fin de premier trimestre, des nouvelles dispositions règlementaires concernant les seuils de marchés publics,

- la situation budgétaire des collectivités locale qui ont freiné leur achats,

- le contexte de réforme et d’évolution des périmètres créant un effet d’attentisme.  

« Le rattrapage attendu au cours de l’année 2016 ne s’est pas produit »  a expliqué Charles-Eric Lemaignen. L’affaissement du volume des achats, tant en nombre de marchés passés qu’en valeur monétaire, concerne l’ensemble des régions et toutes les catégories d’acheteurs publics. Les marchés de travaux ont été particulièrement affectés par la baisse et notamment les travaux neufs. « Les collectivités ont essayé de satisfaire à leurs obligations d’entretien du patrimoine et ont décalé dans le temps leurs priorités en matière d’investissement ».

Ces éléments devraient se traduire dans les comptes administratifs de 2017. La pause en matière d’investissement permettra-t-elle de dégager une épargne suffisante pour relancer la machine en 2017-2018 ?. Pour cela, explique le président de l’AdCF, il est urgent que les décideurs publics, notamment locaux, retrouvent les ressources et la visibilité nécessaire pour engager leurs chantiers. C’est une priorité pour les projets de la seconde partie des mandats locaux.

La note de synthèse du baromètre permet d’analyser à la fois le poids respectif des différentes catégories d’acheteurs publics dans la commande, les évolutions propres à chaque secteur de l’achat public en fonction des destinations thématiques et de la nature des achats (travaux, ingénieries, services) mais aussi des différentes régions.

 

  Note sur la situation 2016 de la commande publique

  Support visuel présenté en conférence de presse

 

Un outil de suivi de la maîtrise d’ouvrage commanditaire

L’AdCF et la CDC ont constitué en 2015 un outil de suivi de la commande publique qui repose sur une analyse systématique des avis d’attribution des marchés relevant de la commande publique et soumis à publicité. La base de données, qui démarre à l’année de référence 2012, permet d’avoir une approche fine des principales tendances en distinguant la catégorie de maître d’ouvrage commanditaire (différents niveaux de collectivités et leurs groupements, Etat, opérateurs, hôpitaux, SEM, offices HLM…), la destination de la dépense (30 thématiques sont identifiées), la nature des prestations (travaux neufs ou renouvellement, services, ingénieries, fournitures…).

L’originalité de cet outil repose sur deux atouts : une large couverture des différentes composantes de la commande publique qui prend en compte les dépenses d’investissement stricto sensu (travaux) mais aussi de fonctionnement, et une capacité à être au plus de l’actualité en présentant des résultats sur la totalité de l’année écoulée (2016) permettant ainsi de mesurer les effets de la conjoncture sur la dépense des acteurs publics.

Contact AdCF : c.delpech@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger