Thématiques

Urbanisme

Naissance de l’Ecole d’Urbanisme de Paris : L’AdCF associée

Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité, a inauguré, le 18 mars 2015, l’Ecole d’Urbanisme de Paris (EUP) à la Cité Descartes (Université Paris Est). Membre du comité de préfiguration de l’EUP, l’AdCF s’implique dans la réflexion sur l’évolution des compétences et le renforcement des formations en urbanisme, développement économique et finances territoriales afin de consolider les expertises et les maîtrises d’ouvrage intercommunales.

Fruit du regroupement de l’Institut Français d’Urbanisme (Université Paris-Est Créteil) et de l’Institut d’Urbanisme de Paris (Université Paris-Est Marne-la-Vallée), l’EUP est la première école universitaire, d’enseignement supérieur et de recherche en urbanisme en France par ses effectifs et son réseau de diplômés existant : plus de 6 000 urbanistes en activité professionnelle.

Elle accueillera, dès la rentrée 2015, 500 étudiants dans le Master d’aménagement et d’urbanisme et accompagnera (promotions de 250 diplômés par an), environ 100 jeunes chercheurs dans leur doctorat sur le campus de la Cité Descartes à Marne-la-Vallée. Trois laboratoires de recherche lui sont associés, le Lab’Urba, le LATTS et le LVMT participants au Labex Futurs urbains.
Partie prenante du pôle « Ville, environnement et leurs ingénieries » de la Communauté universitaire Paris-Est et de la Cité Descartes, associée aux principales écoles d’urbanisme en Europe et dans le monde, l’Ecole d’Urbanisme de Paris porte l’ambition d’être un acteur du débat et de l’action collective sur les questions métropolitaines, en particulier dans le cadre du «Grand Paris ».
Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, en charge du Grand Paris, concluait la cérémonie d’inauguration après la tenue de deux tables-rondes autour de deux thèmes : « faire école » au sein de l’université et « faire école d’urbanisme », en France et au sein de la Cité Descartes aujourd’hui échanges qui ont associé plusieurs universitaires européens (Polytechnico de Milan, University College of London, Université de Toulouse) et décideurs.

Lors de l’inauguration, Sylvia Pinel a rappelé l’importance des communautés universitaires pour agir en commun sur des grands projets (la Comue de l’Université Paris Est préfigurant la fusion des deux universités de Paris Est Créteil et Marne-la-Vallée, programmée en 2017).
Apportant son expertise propre, l’Ecole d’Urbanisme de Paris est notamment mobilisée sur la dynamique du Grand Paris. Intervenant lors de la deuxième table ronde, Jean-Marc Nicolle, conseiller régional d’Ile-de-France délégué au Grand Paris et à l’intercommunalité francilienne et par ailleurs membre du bureau exécutif de l’AdCF avec ces mêmes fonctions, a rappelé l’importance des réformes en cours ou à l’agenda : « Nous devons changer d’échelle (…) et dépasser le cadre communal pour l’élaboration de nos stratégies et politiques d’urbanisme ». Rappelant que les dynamiques métropolitaines ne concernaient pas seulement la Métropole du Grand Paris mais aussi les intercommunalités de grande couronne, Jean-Marc Nicolle a évoqué la nécessité de repenser l’organisation des maîtrises d’ouvrage des collectivités dans un contexte financier inédit qui va les inciter fortement à « innover » et trouver de nouvelles solutions en matière « d’ingénierie financière » pour la production de la ville.

Analyse et études prospectives des territoires, planification stratégique, conduite de projets urbains et territoriaux, action foncière, gestion urbaine du droit des sols… ces compétences transversales et pluridisciplinaires sont aujourd’hui placées au cœur de la maîtrise d’ouvrage intercommunale.
Les débats ont souligné cette nécessaire « montée en gamme » des compétences professionnelles d’aide à la décision. L’allocution de clôture de Sylvia Pinel y a fait écho : « Je souhaite que les compétences et les qualifications des urbanistes soient mieux reconnues », en plaidant pour travailler en ce sens avec les « associations d’employeurs d’urbanistes ». Le 23 janvier 2015, le président de l’AdCF, Charles-Eric Lemaignen, a écrit à Sylvia Pinel pour lui faire part de la volonté de l'association d’intégrer le groupe de travail dont l’installation est attendue sur ce sujet.


Compétences professionnelles et formation permanente :
les actions de l’AdCF


Membre du comité de préfiguration de l’Ecole d’Urbanisme de Paris en tant que personnalité extérieure du conseil d’administration de l’Institut Français d’Urbanisme, l’AdCF suit attentivement l’évolution de l’offre de formation continue dans les domaines de l’urbanisme, du développement économique territorial et des finances locales et souhaite renforcer l’expertise des cadres, dirigeants et élus intercommunaux.

Elle a lancé plusieurs démarches en ce sens :

- Elle s’engage avec le Lab’Urba, laboratoire de l’Université Paris Est affilié à l’Ecole d’Urbanisme de Paris pour maintenir une expertise en finances locales de haut niveau et pérenniser l’effort de recherche dans ce domaine (voir le colloque organisé par l’AdCF le 20 novembre en partenariat ).

- Elle alimente la réflexion sur la certification professionnelle des diplômes d’urbanisme de niveau Master (caractère qualifiant des formations) avec d’autres fédérations d’employeurs, les Instituts d’urbanisme universitaires et les associations professionnelles. L’AdCF et la Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU) ont ainsi accueilli le 24 octobre 2014 une réunion de travail sur ce thème au sein de leur siège commun de la rue Joubert à Paris, qui regroupe aussi la Fédération nationale des maîtres d’ouvrage de SCOT.
Présidée par Corinne Casanova, présidente de la commission Urbanisme, habitat et mobilités de l’AdCF, la rencontre a permis de mettre en exergue la nécessité d’aboutir à une meilleure lisibilité des compétences et diplômes des urbanistes au sein du secteur public local.
- Elle a organisé au sein du pôle Joubert deux séminaires avec l’Ecole urbaine de Sciences Po et l’Ecole d’Urbanisme de Paris pour recenser les besoins de ses adhérents dans le domaine de la formation permanente (formation initiale et continue, VAE, apprentissage), de l’évolution des carrières publiques et de la recherche-action. Un troisième séminaire est envisagé avec les Instituts d’Urbanisme et d’aménagement du territoire en régions.

- Elle travaillera à la promotion et à la professionnalisation des cursus de formation dans le domaine du développement économique territoriaux. Ce chantier est l’objet de l’axe 7 de son pacte Entreprises-territoires visant à renforcer la place du développement économique dans les formations initiales et continues des cadres territoriaux (INET, écoles de commerce, Sciences Po, Instituts d’urbanisme…) 



Contacts AdCF : o.crepin@adcf.asso.fr & n.portier@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger