Contenu article AdCF Direct

Élection présidentielle : les résultats des candidats à l’échelle intercommunale en 2017 et 2022

En complément de son analyse des candidats arrivés en tête, Intercommunalités de France propose un focus cartographique sur les scores obtenus par les principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle. Ces cartes permettent de mettre en relief l’évolution de l’abstention et des résultats par rapport à 2017.

L’abstention : une France coupée en deux

Afficher en plein écran

Télécharger la version imprimable de la carte, incluant les Outre-mer

 

En France métropolitaine, une cassure nette se dessine entre la moitié Sud et la moitié Nord où l’abstention dépasse les 20 % dans la quasi-totalité des intercommunalités. C’est en Corse et dans les Outre-mer que l’abstention est la plus importante, franchissant allégrement le seuil des 40 %. A contrario, c’est dans le Sud-Ouest que la participation est la plus élevée, au-delà des 80 % dans près de la moitié des intercommunalités d’Occitanie et un quart de celles de Nouvelle Aquitaine.

Si l’on compare avec la carte de l’abstention par intercommunalité au premier tour de 2017, la progression de l’abstention est frappante, y compris dans les communautés de Normandie, des Pays de la Loire, de Normandie, où elle était très faible lors du scrutin précédent.

 

Emmanuel Macron : une assise électorale renforcée

Visionner la carte en haute dimension

 

À l’échelle intercommunale, Emmanuel Macron réalise ses meilleurs scores en Bretagne et en Pays de la Loire, où il dépasse les 30 % dans la majorité des intercommunalités, voire les 35 % en Mayenne, Vendée, et Maine-et-Loire. À l’inverse, ses plus bas scores (moins de 20 %) sont réalisés dans des intercommunalités d’Occitanie, de Corse, et d’Outre-mer.

Par rapport à 2017 (accéder à la carte du vote Macron au premier tour de l’élection de 2017), il renforce son assise dans toute la France, exception faite des Outre-mer. C’est tout particulièrement le cas dans les intercommunalités de l’Ouest où il effectue les meilleurs scores, mais également en Alsace et dans certaines intercommunalités des Hauts-de-France, au détriment de la droite traditionnelle. Il recule simplement en Corrèze, l’un des départements où Valérie Pécresse fait ses meilleurs scores.

 

Marine Le Pen : un score qui progresse par capillarité

Visionner la carte en haute dimension

 

Alors que le Front national, et désormais le Rassemblement national, ont longtemps fait leur meilleur score dans les bastions historiques que sont les Hauts-de-France, le Grand Est, et la région PACA, Marine Le Pen progresse modérément dans ces régions-ci, mais également dans les régions environnantes. Ainsi, elle dépasse les 30 % dans près de la moitié des intercommunalités de Normandie, de Centre-Val de Loire, et, dans une moindre mesure, de Bourgogne-Franche-Comté. Elle progresse en outre sensiblement le long du pourtour méditerranéen d’Occitanie, en Nouvelle Aquitaine (tout particulièrement en Gironde), et dans la Sarthe, où elle bénéficie de reports de voix des électeurs de François Fillon en 2017.

Accéder à la carte du vote Le Pen au premier tour de l’élection de 2017

 

Jean-Luc Mélenchon : une cartographie inversée à celle du vote Le Pen

Visionner la carte en haute dimension

 

À l’inverse de Marine Le Pen, on vote plus Jean-Luc Mélenchon en Île-de-France et en Outre-mer, où il dépasse bien souvent les 35 % des votes à l’échelle intercommunale. La moitié Sud de la France métropolitaine vote également davantage Mélenchon que la moitié Nord : il dépasse les 15 % dans une minorité d’intercommunalités des Hauts-de-France et du Grand Est. Il réalise néanmoins de meilleurs scores en Bretagne (plus de 15 % dans la majorité des intercommunalités de cette région.

En outre, Jean-Luc Mélenchon fait ses meilleurs scores dans les métropoles et communautés urbaines, bénéficiant de très bons reports de voix des électeurs de Benoît Hamon en 2017. Il obtient ainsi 33 % dans la métropole du Grand Paris, soit 10 points de plus qu’en 2017.

Accéder à la carte du vote Mélenchon au premier tour de l’élection de 2017

 

Aller plus loin

La carte du vote Zemmour en 2022

La carte du vote Pécresse en 2022, du vote Fillon en 2017

 

À lire : Analyse cartographiée des candidats arrivés en tête à l’échelle intercommunale

Retrouvez notre annalyse des résultats du second tour

 

Contact : Yoann Jacquet, y.jacquet@adcf.asso.fr

Email
Print
Partager
Facebook Twitter LinkedIn
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger