Contenu article AdCF Direct

Morlaix communauté : des formations supérieures au plus près des entreprises

Le campus local se développe, en centre-ville, avec l’ouverture prochaine d’un troisième département de l’IUT de Brest-Morlaix. L’axe enseignement supérieur est un sujet majeur pour l’attractivité de l’agglomération de Morlaix (26 communes - 65 000 habitants).

Depuis 20 ans, des actions sont menées pour développer les formations supérieures afin de répondre aux besoins en compétences du bassin d’emploi dans des secteurs variés : agriculture, logistique, travail des métaux, tourisme et santé. Le campus de Morlaix compte aujourd’hui près de 750 étudiants répartis sur cinq établissements qui proposent des formations allant du BTS au Master 2. Les effectifs sont en progression constante, symbole d'une réelle dynamique de l'enseignement supérieur. C’est notamment le cas de l’IUT avec la création prochaine d’un troisième département qui sera consacré aux carrières juridiques

« A chaque fois, il s’agit de formations qui se déroulent en alternance, en lien étroit avec l’activité des entreprises de la pointe bretonne », explique Jean-Paul Vermot, Président de Morlaix Communauté. L’intercommunalité intervient comme maître d’ouvrage des opérations de réhabilitation ou extension des bâtiments de l’IUT sur l’ancien site de la Manufacture des Tabacs. L’ouverture du troisième département est inscrite au nouveau CPER-Bretagne, à hauteur de 2,9 millions d’euros en investissement HT. Le reste à charge s’élève à 600 000 euros pour Morlaix Communauté. Les locaux sont situés au cœur de la ville de Morlaix, à proximité du siège de l’agglomération et de plusieurs acteurs culturels. « D’autres villes moyennes ont développé un campus étudiant, mais elles ont fait le choix de le localiser en périphérie ou sur un plateau. Cela n’a pas le même effet sur l’animation de la ville ni pour les commerces. »

Jean Paul Vermot et son vice-président enseignement supérieur, Alban Le Roux, pilotent ce dossier et mènent les discussions avec l’Université Bretagne Occidentale (UBO) dont dépend l’IUT. L’effectif de la première promotion prévue à la rentrée 2023 sera de petite taille et hébergée dans des locaux provisoires. « Nous savons nous adapter, trouver de solutions grâce aux relations directes que nous avons avec l’UBO, l’IUT, les entreprises. » Phénomène nouveau, certaines formations attirent au-delà du vivier local, remarque Cyrille Le Gaillard, Directeur du Pôle économie.  « Avec Parcoursup, on s’aperçoit que le recrutement en génie civil s’effectue désormais à l’échelle du grand ouest, voire au-delà. Certains étudiants restent dans le secteur ou dans le département après leurs études. C’est très intéressant pour Morlaix qui compte 15 000 habitants. La présence de 300 à 400 étudiants en centre-ville ne passe pas inaperçue. Elle a un vrai impact en termes de dynamisme » rappelle Jean-Paul Vermot.

 

Proposer les services nécessaires à la vie étudiante

Avec la croissance des effectifs s’est posée la question de la restauration, alors que le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (les CROUS) n’envisageait pas d’ouvrir un réfectoire. Les élus communautaires ont décidé l’ouverture d’une cafeteria sur le campus. « Nous nous alignons sur le tarif du CROUS pour le restaurant. Cela repose sur les finances de l’agglo, ainsi que les salariés et les autres charges de fonctionnement. Nous avons obtenu récemment un accord avec le CROUS afin de bénéficier d’une aide de leur part pour proposer les repas à 1 euro pour les étudiants boursiers. Le CROUS finance la différence entre le ticket à 3,30 euros et le ticket à 1 euro. Près de la moitié des étudiants qui se restaurent à la cafétéria sont des bénéficiaires de la tarification à un euro », précise Alban Le Roux

Une résidence étudiante comprenant 60 studios équipés et meublés a été créée il y a quelques années. Sa gestion est confiée au bailleur social Habitat 29, maître d’ouvrage et propriétaire de la résidence. Les jeunes trouvent également à s’héberger dans le parc privé en centre-ville ou autour de Morlaix. « Pour l’hébergement et la restauration, nous avons trouvé les partenaires adéquats pour proposer les services nécessaires à la vie étudiante, en lien avec le programme Action cœur de ville et avec les zones de recrutement des établissements d’enseignement supérieur. »

Dans cette logique, le Cnam a ouvert une antenne animée par un correspondant local. Il propose des séances collectives pour permettre aux auditeurs de se rencontrer, de bénéficier de séances de coaching, de passer les examens sur place. Une nouvelle implantation qui confirme la possibilité d’accéder à des formations supérieures de qualité dans une agglomération de taille moyenne.

Email
Print
Partager
Facebook Twitter LinkedIn
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger