Contenu article AdCF Direct

« Nos territoires demain » : revivez les auditions des candidats à la présidentielle

Près de 200 élus de l’intercommunalité et des grandes villes étaient réunis à l’Institut du monde arabe ce mardi 22 mars pour auditionner les candidats à l’élection présidentielle. Retrouvez le replay de cet événement conjoint d’Intercommunalités de France et de France urbaine.

 

Sébastien Martin, président d’Intercommunalités de France et président du Grand Chalon, Virginie Carolo-Lutrot, présidente de Caux Seine Agglo, Jean-Luc Moudenc, premier vice-président de France urbaine et maire de Toulouse et Nathalie Appéré, maire de Rennes, ont animé cette séquence qui a vu se succéder au pupitre 11 des 12 candidats à l’élection présidentielle, pour la plupart représentés.

Dans le plus strict respect de l’égalité de traitement et de temps de parole, chacun a exposé durant 15 minutes sa vision du rôle des intercommunalités et des grandes villes, de l’organisation territoriale, des finances locales… Chaque candidat a eu l’opportunité de réagir aux plateformes de propositions respectives d’Intercommunalités de France et de France urbaine, remises à cette occasion.

 

« Les villes, les intercommunalités, cette France des bassins de vie, ce sont des bus, des routes, des crèches, des écoles, des cantines, des maisons de santé, des maisons de retraite, des parcs d’entreprise… tout ce qui concourt à la vie quotidienne de nos habitants ; nos politiques sont concrètes » a affirmé Sébastien Martin

« Notre conviction commune, c’est que l’État impulse des politiques nationales, mais il ne peut les concrétiser qu’avec la coopération étroite des collectivités que nous représentons ; si nous n’étions pas là, je ne pense pas que l’État arriverait à faire » a ajouté Jean-Luc Moudenc

Les élus des deux associations ont appelé à une relation de « confiance, de responsabilité partagée » entre l’État et les territoires. « Nous avons besoin d’un dialogue en confiance avec l’État, d’un lieu de partage pour créer du consensus avant que les réformes ne soient engagées, plutôt que d’être mis devant le fait accompli » a expliqué Sébastien Martin

« Nos deux associations continueront à travailler ensemble, et avec le pouvoir qui sortira des urnes, toujours dans un esprit de construction et un esprit transpartisan » a indiqué Jean-Luc Moudenc.  Et Sébastien Martin de conclure : « Intercommunalités de France et France urbaine poursuivront leur collaboration, parce que nous avons en commun cette France du territoire vécu par nos concitoyens, qui ont bien conscience que c’est par la coopération que nous arriverons à relever les défis d’aujourd’hui et de demain. »

 

 Ont été auditionnés :

Email
Print
Partager
Facebook Twitter LinkedIn
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger