Contenu article AdCF Direct

Ukraine : les élus ukrainiens s’adressent à leurs pairs européens

A l’initiative du Conseil de l’Europe, du ministère ukrainien de la décentralisation et du développement territorial ainsi que de l’association des villes ukrainiennes, les maires de Kiev, Marioupol, Vinnytsia ou Lviv ont témoigné de leur quotidien et échangé avec des élus français et européens.

Une rencontre émouvante avec les maires ukrainiens

Oleksiy Chernyshov, ministre de la décentralisation et du développement territorial a rendu hommage aux maires ukrainiens, « qui assurent le fonctionnement de leur collectivité et participent à la résistance, car chaque collectivité est devenue une forteresse ». Le ministre a insisté sur la « gouvernance territoriale » : « Avant la guerre notre réforme de décentralisation était vue comme une réussite et aujourd’hui nous en avons la preuve ».

 

Le ministre s’est ensuite adressé aux élus européens : « Que pouvez-vous faire concrètement en tant que représentants des collectivités territoriales ? Vous ne décidez pas de l’octroi des armes, de l’intégration de l’Ukraine à l’OTAN mais vous pouvez envoyer de l’aide humanitaire, accueillir nos concitoyens. Vous êtes des autorités de proximité, vous pouvez influencer l’opinion publique et donc les choix de vos gouvernements. Nous vous prions de faire tout votre possible pour que votre voix soit entendue ».

Trois axes de soutien se dégagent :

  • « Nous aider à nous défendre avec la mise en place de la zone d’exclusion aérienne » ;
  • « Renforcer les sanctions pour que cette guerre soit impossible à tenir et pousser les entreprises européennes à arrêter leur activité en Russie, comme Renault ou Nestlé » ;
  • « Soutenir notre envie d’adhérer à l’Union européenne, nous sommes en train de défendre l’Europe actuellement. C’est la guerre, c’est un état d’urgence, il faut une décision concrète pour soutenir le moral ukrainien ».

 

Vitaliy Klychko, maire de Kiev et président de l’association des villes ukrainiennes et Serhiy Orlov, adjoint au maire de Marioupol, ont témoigné du quotidien des habitants : « C’est un printemps noir pour Marioupol, toutes les 15 minutes une bombe tombe, 90 % des équipements de la ville sont détruits. Tous nos projets sont détruits ».

Serhiy Morhunov, maire de Vinnytsia et Andriy Sadovyi, maire de Lviv, ont rappelé qu’il est « crucial d’accentuer la pression économique sur la Russie, dans tous les domaines : les affaires, le sport, la culture ». L’aide des collectivités européennes pourrait se concentrer sur les enfants : organiser des colonies de vacances pour les enfants déplacés, accueillir des écoles de sport détruites en Ukraine. Dans ce cadre, l’association des villes ukrainiennes peut servir d’interface.

Dans les régions aujourd’hui moins touchées par la guerre, les collectivités s’organisent : accueil des déplacés, mise en place de centres logistiques de bénévoles, atelier de confection des uniformes militaires, production de produits alimentaires. Les villes des pays limitrophes sont aussi investies : c’est le cas de Cracovie, en Pologne, comme en témoigne le maire Jacek Maria Majchrowski : « Nous avons déjà accueilli 180 000 déplacés, aujourd’hui 20 % des habitants de Cracovie sont des Ukrainiens. Nous essayons de gérer le flux logistique. Il faut aider les Ukrainiens déplacés mais aussi ceux qui restent en Ukraine. La zone d’exclusion aérienne, je partage, mais cela signifierait une guerre mondiale. Alors donnez-nous la liste des entreprises qui continuent de travailler en Russie et nous pourrons les boycotter au niveau local ».

 

Intercommunalités de France s’organise

Le bureau d’Intercommunalités de France a désigné deux élues référentes chargées de rester en contact avec les autorités nationales. Il s’agit de Virginie Carolo-Lutrot, 1ère vice-présidente et de Anne Terlez, vice-présidente en charge de la cohésion.

Dans l’optique de mieux connaître les actions portées par les communautés et métropoles et les difficultés qu’elles rencontrent, l’association lancera, dans les prochains jours, une enquête-flash auprès de ses adhérents.

Afin de répondre aux questions que se posent les élus locaux, le ministère de la Cohésion des territoires a publié une foire aux questions à destination des collectivités,.

Consultez la foire aux questions

 

Contact : Romain Briot, r.briot@adcf.asso.fr

Email
Print
Partager
Facebook Twitter LinkedIn
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger