Contenu article AdCF Direct

Industrie et territoires : un nouveau webinaire de l’Observatoire des impacts territoriaux de la crise

L’OITC en partenariat avec Intercommunalités de France a organisé un webinaire, avec Guillaume Basset et Anaïs Voy-Gillis, permettant de dresser un bilan de l’impact de la crise sur l’évolution de l’emploi industriel dans les zones d’emploi et de s’interroger sur les enjeux de la renaissance industrielle pour les territoires.

Olivier Portier (expert en analyse territoriale, cabinet OPC) et Vincent Pacini (chercheur au CNAM et consultant) ont développé l’Observatoire des impacts territoriaux de la crise (OITC) en collaboration avec Intercommunalités de France, l’Institut pour la recherche de la Caisse des Dépôts, l’ADGCF et le CNAM. Plusieurs contributeurs participent gracieusement à ces travaux (Trendeo, Six…).

Accéder à l’Observatoire des impacts territoriaux de la crise

 

Ce nouveau webinaire a tout d’abord permis de dresser un bilan des impacts de la crise sur l’évolution de l’emploi industriel dans les territoires. Si le chiffre d’affaire de l’industrie est revenu à son niveau d’avant crise, ce n’est pas encore le cas en ce qui concerne l’emploi industriel (-48 000 emplois entre le 4è trimestre 2019 et le 2è trimestre 2021).

L’OITC a travaillé à l’analyse de l’évolution de l’emploi industriel à l’échelle des zones d’emploi, entre le 31.12.2019 et le 31.12.2020. Plusieurs enseignements peuvent en être tirés :

- La ZE francilienne est celle ayant été la plus impactée avec une baisse de 2,9%. Par comparaison, les autres ZE comprenant une métropole ont en moyenne connu une baisse à hauteur de 1,3%. Toutefois, cette moyenne cache des disparités importantes. Si Brest et Montpellier ont connu une progression de leur emploi industriel, à l’inverse, les zones d’emplois de Toulon, Tours, Clermont-Ferrand et Metz ont été les plus impactées.

- En ce qui concerne les ZE sans métropole, l’impact de la crise a été en moyenne plus mesuré (-1,1%).

La cartographie de ces effets à l’échelle des zones d’emploi met en avant le Nord Est de la France notamment et en volume, la région Alsacienne et les territoires métropolitains.

49 territoires ont particulièrement bien résisté, notamment dans des zones peu spécialisées. On constate, en effet, que la spécialisation sectorielle a souvent été très défavorable en termes de résilience. L’effet local, c’est-à-dire la capacité à mobiliser des ressources au sein du territoire pour amortir le choc, a également été déterminant.

 

Retrouver le support de présentation des impacts de la crise sur l’emploi industriel

 

Olivier Portier a ensuite échangé avec les deux invités du webinaire. Guillaume Basset, délégué aux Territoires d’industrie, a tenu à souligner que le niveau de production était revenu à son niveau d’avant crise mais que plusieurs incertitudes continuaient à planer sur le secteur industriel. Au-delà de la poursuite de la crise sanitaire, « 56% des entreprises expriment des difficultés d’approvisionnement et 40% des problématiques de recrutement ».

 

Pour Anaïs Voy-Gillis, consultante et chercheuse associée au CRESAT, il ne faut pas sous-estimé la période juin-septembre 2022, c’est-à-dire le moment où les dettes contractées par les entreprises deviendront exigibles. « Dans le monde du conseil, nous nous apprêtons à devoir accompagner des demandes de restructurations de dette ».

 

Retrouver l’intégralité du webinaire de l’OITC : Penser la renaissance industrielle dans le contexte qui est le nôtre

 

Email
Print
Partager
Facebook Twitter LinkedIn
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger