Thématiques

Santé et action sociale

Vallée de l’Hérault (34) : Aides aux travaux des particuliers et masques artisanaux pour les agents

Retour d'expérience durant la crise sanitaire, avec des actions mises en place par la Communauté de communes de la Vallée de l'Hérault, développées par Joseph Brousset, directeur général des services.

Comment faites-vous pour trouver du matériel de protection pour vos agents ? 

Je crains qu’on ne soit pas très innovant, comme tous, nous avons été frappés de plein fouet. Nous sommes en pleine recherche, notamment de masques. Sans ça, les syndicats parlent de droit de retrait, et il ne faut pas se retrouver avec une double crise sanitaire : du virus et des ordures ménagères non ramassées.
Nous avons donc trouvé rapidement des solutions. Nous allons avoir une livraison de masques grâce à un réseau de pharmacies et nos réseaux associatifs en produisent également. Dans la commune de St-André-de-Sangonis, l’association d’assistante maternelle Amstramgram nous a déjà livré une centaine de masques. Ils sont à destination des Ehpad et de nos agents sur le terrain, comme ceux de l’eau et assainissement, c’est indispensable pour qu’ils soient protégés. Les couturières suivent les normes que les professionnels de santé leur ont données, car c’est de l’artisanal. Nous essayons de les aider à trouver le tissu dont elles ont besoin, un tissu serré pour qu’il y ai un bon taux de couverture, car il se fait rare. Donc nous cherchons, nous avons même fait passer le mot à nos 300 agents de la communauté. 

Vous avez décidé de poursuivre les travaux, notamment ceux du dispositif Rénovissime, un programme d’aide à la rénovation des logements. Comment cela se déroule-t-il ?

Avec Renovissime, nous aidons les particuliers à rénover leur logement en prenant en charge une partie des coûts. Nous sommes les maîtres d’ouvrages de ces travaux de rénovation et de réhabilitation. Nous essayons d’être le plus réactif possible pour ne pas pénaliser les personnes qui ont engagé ces travaux, ni l’économie. Nous avons mis en place des subventions plutôt qu’un paiement en facture à la fin des travaux. Nous sommes attentifs à ceux à qui nous avons donné plus, pour être certains qu’ils seront en capacité de rembourser l’excédentaire avec le temps. Je suis en train de faire avancer les choses pour que les acteurs soient payés. Avec l’ANAH, l’un de nos partenaires, nous nous sommes mis d’accord. Même si elle ne finance pas immédiatement, nous commençons à payer de notre côté pour faire en sorte qu’ils ne se retrouvent pas en difficulté de trésorerie. Il ne faudrait pas que ces personnes se retrouvent à ne plus payer des travaux et que nous soyons conduits à interrompre un système économique qui fonctionne bien. Nous faisons également attention à payer toutes les factures des entreprises. Nous ne voulons pas non plus mettre en difficulté celles qui ont payé et fait des travaux.

Les travaux continuent-ils ? 

Ils continuent à certaines conditions ; qu’il n’y ait pas de public à proximité, que les clients soient d’accord... Aussi, nous avons donné au départ des ordres de services d’arrêts systématiques, et nous regardons maintenant avec la fédération des BTP et les entreprises prêtes à reprendre les chantiers les conditions pour que les gestes barrières puissent être bien respectés. Quand la situation le permet et que les travaux ont lieu, nous sommes capables de préparer et mettre en place les paiements rapidement. Et d’ailleurs pour l’après, je pense qu’il faudra continuer à être aussi réactif. 

L’après justement, comment l’envisagez-vous ? 

Je pense que l’année 2021 reprendra les travaux et les actions de la collectivité arrêtés en mars 2020. De plus, nous sommes une région très touristique, et nous ne savons pas à partir de quand le déconfinement sera assez important pour qu’un nouveau flux arrive. En attendant, toutes les entreprises qui sont dans les hôtels et les pépinières d’entreprises verront leurs encaissements de mars, avril et mai rééchelonnés sur 2021 de façon à ne pas détériorer leurs capacités.

Propos recueillis par Lea Tramontin.

 

Retrouvez d'autres initiatives recueillies par l'équipe de Territoires-audacieux.fr, partenaire de l'AdCF, qui ouvre gratuitement son abonnement aux collectivités durant cette période sur https://www.territoires-audacieux.fr/2020/04/02/covid19-territoires-audacieux-initiatives/

Pour recevoir l'ensemble des contenus : baptiste@territoires-audacieux.fr

 

Accéder à l'ensemble des témoignages, retour d'expériences des intercommunalités durant la crise, rédigés par l'équipe de l'AdCF et celle de Territoires-audacieux : 

https://www.adcf.org/retour-experience-durant-la-crise

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités