Thématiques

Développement économique

Territoires d’industrie : un dispositif accélérateur pour la Communauté de Haguenau et l’Alsace du Nord

Centre de données territorial, réseau de laboratoires de fabrication, formation d'ingénieur 4.0… Les projets facilités par Territoires d’industrie ne manquent pas en Alsace du Nord. La communauté d'agglomération de Haguenau joue un rôle fédérateur entre tous les acteurs, au premier rang desquels les entreprises.

Riche d’une histoire industrielle de plus de 250 ans avec les fonderies De Dietrich, l’Alsace du Nord conserve des liens forts avec son tissu économique. Dans cet esprit, Résilian (réseau d’industriels innovants d’Alsace du Nord) a été lancé en octobre 2018 pour accompagner les entreprises à s’adapter aux mutations économiques. Il mobilise une quarantaine d’entreprises dont Alstom ou Siemens, l’agence de développement d’Alsace (Adira), Bpifrance, la communauté d'agglomération de Haguenau, la région Grand Est ou l’IUT de Haguenau (université de Strasbourg). Pour cette démarche, et la volonté des industriels de mieux coopérer, l’Adira a été essentielle en impulsant une méthodologie et en structurant le réseau. « C’est ce travail préalable qui a permis de prendre de l’avance et de rejoindre en 2019 le programme Territoires d’industrie », explique Jean-Michel Staerlé, vice-président de la CA de Haguenau, en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation. Et d’ajouter : « Nous étions déjà dans une démarche active pour faire remonter des projets industriels structurants. Ce nouveau dispositif a permis de l’amplifier ». Avantage de Territoires d’industrie ? Couvrir un territoire deux fois plus grand que Résilian et amener de grands acteurs comme la Banque des Territoires.

Proximité du bassin de vie

Dans cette dynamique de partage d’expertise d’expérimentation, l’intercommunalité joue un rôle de premier plan grâce à la proximité du bassin de vie, indispensable pour les industriels. 120 cadres des quelque 40 entreprises s’impliquent ainsi dans la démarche, en synergie avec l’IUT de Hagueneau et des incubateurs. « Notre rôle fédérateur est reconnu par les entreprises qui ne nous voient pas juste comme un prestataire de zones d’activités ! Ils apprécient notre lien en faveur du développement économique du territoire et notre participation active à son écosystème », indique Jean-Michel Staerlé. Le mode collaboratif et le recours au digital fluidifient la démarche. Un comité de pilotage réunit toutes les six semaines l'intercommunalité, la région, les entreprises, les services de l’Etat ou l’université. Selon le vice-président de la communauté d'agglomération Hagueneau, « l’intercommunalité est un acteur pivot en permettant à la fois le partage de connaissances et une fonction de maître d’ouvrage via une association satellite qui recrute des personnes et récupère des financements de la région et des industriels ». Cette dynamique s’appuie sur un budget léger de 100 000 euros (animation) qui se partage entre les collectivités (80% de la région et de l'intercommunalité) et les entreprises (20%).

Les projets à l’ordre du jour de Territoires d’industrie ne manquent pas comme ceux d’un Datacenter territorial ou d’un réseau des Fab Lab existants pour détecter et structurer l’innovation dans les entreprises. Le calendrier de mise en œuvre s’étale entre 2020 et 2021. A faible consommation énergétique, le Datacenter permettra de répondre aux besoins en termes de stockage, de sécurisation, de traitement de l’information et d’analyse de données en temps réel. Le public concerné est large : les industriels évoluant dans et vers le 4.0, les enseignants-chercheurs, les TPE/PME, les artisans et les collectivités. « C’est une source de développement et de synergie numérique, source de création d’emplois et de valeur économique pour le territoire », se réjouit Jean-Michel Staerlé. Ce Datacenter devrait représenter un investissement de 8 millions d’euros, essentiellement privé (contacts en cours avec des entreprises), avec la possibilité d’une aide de partenaires comme la Banque des Territoires. Parmi les autres projets structurants figure celui d’une formation ingénieur 4.0 avec la création d’un diplôme dédié d’ici 2023.

Retrouvez ce retour d’expérience dans le dossier consacré à Territoires d’industrie dans le numéro de mars 2020

 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger