Thématiques

Numérique et communication

Sécuriser les communications électroniques pour faire face à la crise

Le réseau internet permet de faire face aux conséquences du confinement, mais cette mise sous tension signale aussi un point de fragilité des territoires. Afin de renforcer les réseaux, une ordonnance a été présentée en conseil des ministres sur le sujet. L’ARCEP a également publié des recommandations. Premiers enseignements.

Avec l’explosion du télétravail et du confinement quasi-général de la population, les flux numériques  - qu’il s’agisse de la voix ou des données - se sont considérablement modifiés en quelques jours mettant les infrastructures numériques sous tension. 

Les retours des constats faits en temps réel par les opérateurs vers l’Etat mettent en avant des évolutions très fortes, première approche : 

  • Un doublement du trafic de la voix sur le réseau mobile dès le début de la semaine dernière et un maintien de ce niveau de trafic les jours suivants. Après quelques difficultés techniques dans l’interconnexion entre opérateurs, la situation semble maîtrisée (sauf cas particuliers), 
  • Un étalement du trafic des données sur le réseau mobile et la fibre, le pic de consommation qui, en temps normal a lieu en soirée (connexion aux réseaux sociaux, videos, etc) est désormais lissé toute la journée, les infrastructures sont donc dans leur globalité dimensionnées pour ce volume d’échanges même si des fragilités sont possibles, certaines saturations ayant été constatées localement. 

Géographiquement, les flux se sont déplacés. Des zones accueillant beaucoup de bureaux voient leur trafic diminuer fortement quand d’autres zones plus résidentielles connaissent une très forte augmentation des usages.

Exemple d’autorégulation intéressant : certaines plateformes de diffusion comme Netflix ou Youtube ont dégradé leur qualité de diffusion afin de dégager en journée de la bande passante sur les réseaux pour d’autres usages jugés plus prioritaires. Il est vrai que si la Commission européenne et le BEREC (organe des régulateurs européens des communications électroniques) ont rappelé leur volonté de préserver la neutralité du net, ils appelaient aussi les acteurs (dont les diffuseurs) à des comportements vertueux d’autolimitation et rappelaient les règles autorisant les opérateurs internet à prendre des « mesures exceptionnelles de gestion du trafic en cas de menace imminente de congestion du réseau ».

 

Prendre connaissance de la déclaration de la commission européenne

https://www.arcep.fr/fileadmin/cru-1582218129/reprise/communiques/communiques/2020/declaration-Commission-BEREC-Covid-19-traduction-arcep-200320.pdf

Le gouvernement, conformément à l’habilitation reçue par l’ordonnance du 23 mars 2020 (« loi d’urgence face à l’épidémie de covid-19 »), a adopté en conseil des ministres une ordonnance relative à « l’adaptation des délais et des procédures applicables à l’implantation du la modification d’une installation de communications électroniques (…) » ; ce texte vise à permettre aux opérateurs d’intervenir vite sur le réseau (notamment en révisant le régime de certaines autorisations) afin de suppléer à ses insuffisances, de le renforcer temporairement ou de réparer des pannes. 

La priorité du gouvernement reste de voir se déployer le réseau de très haut débit sur tout le territoire à l’horizon 2022 et l’application du « new deal mobile », un double objectif que la situation actuelle ne peut que renforcer. En cette période de réduction générale de l’activité économique, les opérateurs de la FTTH vont prendre du retard sur les engagements de déploiement pris vis-à-vis de l’Etat et des collectivités (absentéisme, ruptures ponctuelles des approvisionnements), pour autant il est central pour la filière de continuer à déployer les réseaux  car la logique d’industrialisation de ce déploiement (qui a permis une véritable dynamique des installation de prises, unanimement reconnue, au cours du second semestre 2019) sera longue à reconstruire si l’activité se réduit trop sévèrement.

En savoir plus sur le « new deal mobile » 

https://www.adcf.org/articles-pour-une-couverture-mobile-de-qualite-l-accord-gouvernement-operateurs-presente-3980

Prendre connaissance de l’ordonnance relative à « l’adaptation des délais et des procédures applicables à l’implantation ou la modification d’une installation de communications électroniques(…) »

A l’achèvement de cette crise du covid 19, les intercommunalités (parmi d’autres acteurs) auront de nombreux enseignements à tirer du comportement « organique » des « territoires ». Les enseignements en matière de « résilience numérique » seront, à n’en pas douter, parmi les plus cruciaux. En particulier, il faudra s’interroger sur la nécessité de définir, avec d’autres partenaires, un plan de crise numérique, faisant le point sur le dimensionnement et la qualité des infrastructures (réseau mobile, réseau fixe mais aussi RIP de THD radio qui, dans certains territoires, connait depuis une semaine une très forte progression des abonnements), sur les usages constatés (pour le travail – télétravail des administrations publiques mais aussi des entreprises-, pour l’éducation : les écoliers, les collégiens, les lycéens, les étudiants  et pour les loisirs –vidéos, jeux en lignes etc…) mais aussi sur l’inclusion numérique ; cette crise met en lumière l’extrême dépendance au numérique dans le maintien des échanges interpersonnels ou des échanges entre les autorités publiques et les habitants, l’illectronisme n’en devient qu’une inégalité encore plus criante. 

En pleine crise chacun fait l’expérience à titre personnel ou professionnel qu’internet est un « bien commun » qui doit être diffusé partout (et pour tous) et préservé.

 

Retrouver les recommandations de l’Arcep et de son Président pour un teletravail efficace et un usage « raisonné » du réseau internet. 

https://www.arcep.fr/demarches-et-services/utilisateurs/teletravail-et-connexion-internet.html

https://www.arcep.fr/actualites/les-prises-de-parole/detail/n/confinement-et-evolution-du-trafic-internet-internet-est-un-bien-commun-qui-necessite-un-usage-r.html

 

Contact : Erwan Le Bot (e.lebot@adcf.asso.fr)

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger