Thématiques

Administration et ressources humaines

Retraites des agents territoriaux : la Coordination des employeurs territoriaux fait part de ses exigences au Gouvernement

La Coordination des employeurs territoriaux a écrit au Premier ministre Edouard Philippe au sujet du projet de loi de réforme des retraites. Sans vouloir s’exprimer quant à la philosophie présidant à la réforme, les employeurs ont tenu à faire connaître leurs préoccupations communes concernant ses possibles effets pour les collectivités et leurs agents.

Alors qu’était déposé le projet de loi de réforme des retraites au conseil des ministres fin janvier 2020, la Coordination des employeurs territoriaux, qui regroupe les associations de collectivités locales dont l’AdCF, ainsi que la Fédération nationale des centres de gestion (FNCDG), le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et le Collège employeurs du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), s’est accordée sur les préoccupations que ses membres partagent quant aux possibles conséquences de la réforme.

Ces sujets de préoccupation ont fait l’objet d’un mémorandum adressé dans un courrier à l’attention d’Edouard Philippe, Premier ministre, ainsi qu’à Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics.

De façon générale, les employeurs territoriaux estiment que la réforme doit être neutre pour les collectivités locales et leurs agents, et formulent à ce titre deux exigences majeures :

  • la charge de fonctionnement des collectivités ne peut se trouver alourdie du fait de la réforme ;
  • la réforme ne doit pas porter atteinte au niveau des pensions des agents publics territoriaux, ni à la prise en charge des risques inhérents à leurs pratiques professionnelles.

Le mémorandum rédigé par les employeurs territoriaux détaille ensuite la position de la Coordination sur plusieurs thèmes concernés par le projet de réforme :

  • la visibilité sur les conséquences de la réforme pour les finances publiques locales ;
  • la lisibilité des conséquences de la réforme pour les agents territoriaux ;
  • la prise en compte des spécificités de la pénibilité et de l’usure professionnelle dans les métiers de la fonction publique territoriale ;
  • la gouvernance du système universel de retraite projeté par le Gouvernement.

 

Courrier adressé au Premier ministre Edouard Philippe

Le mémorandum joint au courrier

Contact AdCF : s.mauroux@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger