Thématiques

Santé et action sociale

Réserve civique Covid-19 et territoires engagés : Comment se saisir localement du dispositif ?

Le gouvernement a activé le 22 mars à très large échelle le dispositif de la Réserve civique qui doit encourager les engagements bénévoles et les rapprocher des besoins sociaux pour faire face à la crise du Covid. Fortement relayé localement par les collectivités, ce dispositif doit trouver son articulation avec le tissu associatif pré-existant et s’inscrire dans la durée. L’AdCF appelle ses adhérents à lui faire part de leurs expériences sur ce sujet afin de les faire connaître.

Dès les débuts de la crise, les collectivités et les associations ont fait appel au bénévolat et l’esprit civique pour faire contribuer les énergies locales à des missions de solidarité. Certaines villes et communautés ont déjà lancé des appels en ce sens pour soulager certains services publics, démultiplier l’entraide de voisinage, contribuer à la garde d’enfants, à l’aide alimentaire, aux livraisons de courses... 

Par son ambition, le lancement de la plateforme consacrée à la Réserve civique Covid19, rappelé par le chef de l’Etat dans son allocution de Mulhouse du 25 mars, se doit d’être un amplificateur de la mobilisation collective. Il doit pour cela faire l’objet d’une appropriation locale forte et d’une organisation territoriale en conséquence. Le statut de réserviste civique a été créé par la loi Egalité et citoyenneté du 27 janvier 2017. Certaines collectivités l’ont depuis utilisé et souvent avec succès à l’image d’une commune, Villesèque, dans le Quercy Blanc (Lot) dont le maire se félicitait du succès rencontré. 57 habitants (sur 430) avaient rejoint le dispositif un an plus tard. Dans la presse locale (La Dépêche), il expliquait que le dispositif avait servi sept fois : « Deux fois pour prévenir la population à l’instant T que l’eau était impropre à la consommation ; une fois pour appeler à la vigilance face à la recrudescence de cambriolages ; l’hiver dernier après la chute de neige pour mettre du sel à disposition des habitants et rendre visite aux personnes âgées ; pour la chute d’un arbre sur une voie communale ; la réalisation d’un appentis et lors d’une alerte au feu de végétation.»

Lors de sa convention nationale de Tours, en octobre 2016, consacrée à la cohésion sociale et territoriale après les attentats de 2015, l’AdCF avait promu le service civique (créé depuis 2010) et le projet de statut de réserviste civique créé par la loi de janvier 2017. Ce statut complète celui des différentes réserves spécifiques pré-existantes, comme la réserve communale de sécurité civile (pour les plans communaux de sauvegarde).

Le contexte actuel de crise sanitaire d’une gravité exceptionnelle est une occasion particulièrement appropriée pour sa plus large diffusion, mais c’est également un dispositif utile dans de nombreuses circonstances comme des épisodes climatiques extrêmes (canicules, tempêtes…), de gestion de crise (accident industriel, inondations…) ou de confrontation à de lourds défis sociaux. Dès l’annonce du gouvernement d’activer à large échelle une plateforme Réserve civique dédiée au Covid19, un certain nombre de collectivités ont répondu à l’appel comme, par exemple, les villes de Decize ou Vic-en-Bigorre. A Tarare, la ville fait savoir par communiqué qu’elle a créé son compte, et souligne des besoins exclusivement sur les courses pour les personnes vulnérables

L’AdCF s’attachera à suivre le déploiement de cette nouvelle initiative nationale et de l’amplification des encouragements au bénévolat. Outre les candidatures de réservistes, il est surtout essentiel que les collectivités et leurs services (CCAS/CIAS…), ainsi que leurs partenaires associatifs, inscrivent sur la plateforme les missions proposées et les besoins.

 

Rappel des principes :

Pour rappel, le ministère de l’Education nationale et de la vie associative et le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales ont lancé l’appel à la Réserve civique le 22 mars. Cette initiative vise à recenser et faire connaitre les besoins en bénévoles des associations et des collectivités. La Réserve civique est destinée à permettre à tout citoyen engagé de se faire connaître pour apporter son aide et ce, dans le respect des règles sanitaires strictes et imposées par le confinement et en limitant les déplacements.

Cet outil a comme vocation première de mobiliser du bénévolat et des engagements civiques au niveau local. Pour les collectivités locales, quatre « missions vitales » ont été identifiées et qui nécessitent l’appui de bénévoles : l’aide alimentaire et d’urgence, la garde d’enfants des soignants ou des structures de l’aide sociale à l’enfance, le lien avec les personnes fragiles isolées et la solidarité de proximité. Accéder à la description des missions types

Les collectivités intéressées pour publier les annonces de missions urgentes qui requièrent l’appui de bénévoles peuvent le faire sur https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/

 

Le ministère a aussi mis en avant plusieurs initiatives nationales : 

le kit Coronavirus est un outil gratuit, concret et efficace, d’organisation de la solidarité de voisinage. Cette solution concrète permet, à tous ceux qui le souhaitent, de s’engager près de chez eux, simplement et efficacement. www.voisinssolidaires.fr

- Le plan d’actions Covid 19 mairies engagées, démarche portée par l’Association des maires ruraux de France, et qui recense des bonnes pratiques de communes rurales, où l’absence de commerce et de pharmacie provoque de vraies angoisses pour les administrés les plus fragiles (aînés, personnes malades, isolées, sans moyen de locomotion...) et dans lesquelles la mobilisation des équipes municipales (agents et élus) permet d’apaiser cette situation. www.amrf.fr

- le dispositif « Croix-Rouge chez vous », déjà mis en place dans 80 départements en France Métropolitaine et qui s’adresse aux personnes vulnérables confinées en situation d’isolement social. En appelant le 09 70 28 30 00, disponible 7J/7 de 8h à 20h, elles pourront bénéficier d’une écoute et d’un soutien psychologique, d’informations sur la situation, mais aussi de la possibilité de commander des produits de première nécessité livrés par des volontaires de la Croix-Rouge. www.croix-rouge.fr

 

Contact : Montaine Blonsard (m.blonsard@adcf.asso.fr)

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités