Thématiques

Transports et mobilité

Rechercher
dans le site

Les collectivités d’Outre-Mer réunies au Sénat pour préparer un Mémorandum sur les transports et les mobilités

Un Mémorandum pour l’avenir des mobilités dans les territoires ultramarins : telle est l’ambition du projet porté par Jacques Bangou et les élus de la commission Outre-Mer du GART. En septembre prochain, ce travail important sera remis au Premier ministre, au Ministre des Outre-Mer et au Ministre des Transports dans l’objectif de mettre en valeur les enjeux et les dynamiques de projet des territoires ultramarins.

A l'initiative de Jacques Bangou, Président de la commission Outre-Mer du GART, maire de Pointe-à-Pitre et 1er vice-président de la communauté d'agglomération de Cap Excellence, l’ensemble des élus ultramarins impliqués au sein de l'association (porte-parole des autorités organisatrices de transport) préparent actuellement un Mémorandum sur la mobilité en Outre-Mer. 

Les élus membres de la commission Outre-Mer du GART étaient réunis le mardi 7 mars au Sénat à l'invitation de Louis Nègre, Sénateur des Alpes Maritimes et président du GART, pour une réunion de restitution intermédiaire de ces travaux, qui avaient fait l’objet de riches échanges la veille au GART, à l’occasion de la sixième réunion de la commission Outre-mer.

Conscient des points communs qui les unissent, comme de l’extrême diversité des situations territoriales existantes, les membres de la commission souhaitent éclairer les autorités nationales et européennes sur l’évaluation et les besoins des politiques de transport dans les territoires dont ils  ont la charge.

La production d'un document stratégique est prévue et sa finalisation est annoncée avant l’été 2017. Sous l’égide de la communauté d’agglomération Cap Excellence, une mission d'accompagnement a permis de recenser un état des lieux des politiques locales de déplacements conduites dans les différentes collectivités d'Outre-Mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Mayotte, Polynésie Française, Nouvelle Calédonie, Saint-Martin).

Une enquête a été menée depuis plusieurs mois, conjointement par le GART et Cap Excellence, afin d’interroger les adhérents ultramarins du GART sur ce qui, selon eux, sont les principaux axes de réflexions et de progrès concernant leurs politiques de déplacements. Dans ce cadre, l’application d’une grille de lecture large de la mobilité durable a été proposée, intégrant les dimensions économiques, sociales, environnementales, mais aussi culturelles, spatiales et de gouvernance. Didier Laguerre, maire de Fort de France, Marie-Laure Phinéra-Horth, maire et présidente de la communauté d'agglomération de Cayenne, Mohamed Moindjie, adjoint à la ville de Mamoudzou, chargé de l’aménagement du territoire, du logement et du déplacement, vice-président de la Communauté d'agglomération Dembeni/Mamoudzou (CADEMA), Fabienne Couapel-Sauret, conseillère régionale déléguée aux transports et au Schéma d'Aménagement Régional et de Développement Economique, ainsi que Georges Daubin, président du Syndicat mixte du Petit Cul de Sac Marin, ont salué cette démarche coopérative visant à sensibiliser les pouvoirs publics nationaux sur les enjeux spécifiques soulevés par les questions de mobilités en Outre-Mer (application et élargissement du principe de continuité territoriale, contraintes réglementaires et topographiques particulières, etc.)

Parmi les questions évoquées : l'élaboration de Plans de déplacements urbains (PDU) avec la la mise en oeuvre des projets de transports collectifs en site propre comme vecteur de cohésion urbaine en lien avec les projets ANRU ou encore la promotion de plans de déplacements inter-entreprises sur les zones d'activités avec l'essor du covoiturage ; l'intermodalité air-terre-mer ; et la gouvernance des politiques de déplacements à l'échelle régionale à travers les premières expériences encore toutes récentes d'autorités organisatrices uniques en Martinique et en Polynésie Française. 

La journée du 7 mars, au Sénat, a ainsi permis de présenter les premiers résultats obtenus et d’échanger avec les participants afin de poursuivre cet important travail de collecte de bonnes pratiques et d’analyse. À cette occasion, Jacques Bangou s’est félicité de cette démarche inédite entreprise pour l’avenir des mobilités en Outre-mer : « Fort de ces résultats et des nombreux échanges entrepris, le travail touche à sa fin et je suis heureux de vous annoncer que nous pourrons, dès le mois de septembre 2017, remettre ce Mémorandum au Premier ministre ainsi qu’aux ministres des Outre-mer et des Transports ».

Contact GART : benjamin.marcus@gart.org

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités