Thématiques

Transports et mobilité

Rechercher
dans le site

Fonds mobilités actives - Continuités cyclables 2019 : 152 lauréats de l’appel à projet dont 55 intercommunalités

Les projets de développement des mobilités actives se multiplient dans les territoires. Un an après la présentation du Plan vélo, Élisabeth Borne et Jean-Baptiste Djebbari annoncent les 152 premiers lauréats de l’Appel à Projets « Fonds mobilités actives - Continuités cyclables ». Autorités organisatrices de la mobilité ou non, les intercommunalités compétentes dans le domaine de la voirie s’engagent de manière croissante dans l’aménagement des continuités cyclables. 55 intercommunalités figurent parmi ces lauréats.

Présenté il y a un an, le 14 septembre dernier, par le Premier ministre (voir notre article dans AdCF Direct) , le Plan « Vélo et mobilités actives », porte une ambition inédite pour faire du vélo un mode de transport à part entière. Il vise l’objectif de tripler la part modale du vélo dans les déplacements du quotidien d’ici 2024, en passant de 3 à 9 %. Pour y parvenir, il s’articule autour de quatre grandes orientations : la sécurisation des déplacements à vélo, la lutte contre le vol, la mise en place d’un cadre incitatif notamment fiscal, et la promotion d’une véritable culture du vélo.
Parmi les mesures clés du plan, le Gouvernement avait annoncé la mobilisation inédite de 350 M€ pour la création d’un « fonds mobilités actives » consacré au cofinancement par l’Etat, aux côtés des collectivités, d’infrastructures cyclables. Ce fonds est consacré à la résorption de discontinuités d’itinéraires cyclables (franchissements de gares, d’autoroutes, etc.) qui mettent au cause la sécurité et la qualité du trajet des cyclistes. Il est inscrit dans la programmation des infrastructures du projet de loi d’orientation des mobilités.
Dans ce cadre, le ministère de la Transition écologique et solidaire a lancé le 13 décembre 2018 l’Appel à projets « Fonds mobilités actives - Continuités cyclables » afin d’identifier les projets dans les territoires éligibles à ce financement.
Un an jour pour jour après la présentation du plan vélo, le Gouvernement annonce les 152 premiers projets retenus dans le cadre de l’appel à projets. Avec 275 dossiers déposés par 170 collectivités ou sociétés, le résultat de cet appel à projets confirme l’engagement fort des territoires dans la mise en place d’infrastructures pour le vélo. Les 152 dossiers lauréats, couvrant 111 territoires, bénéficieront d’une aide totale de 43,7 millions d’euros de subventions, pour la réalisation de projets d’aménagements cyclables variés et utiles, comme la création de passerelles, la réhabilitation de ponts ou de tunnels, la sécurisation des franchissements de carrefours complexes, etc.
Une attention particulière a été apportée aux projets en outre-mer, aux projets qui visent à désenclaver des territoires ruraux isolés, ou qui cherchent à dynamiser par le développement des mobilités à vélo des villes ou des quartiers dévitalisés (par exemple les territoires intégrés au programme « Action cœur de ville » ou les quartiers prioritaires de la politique de la ville).
« Le développement du vélo est au cœur du projet de loi d’orientation des mobilités en cours d’examen par le Parlement, avec de nombreux outils nouveaux et concrets tels que la création du forfait mobilités durables ou le déploiement d’emplacements sécurisés. Avec la nomination du coordonnateur interministériel pour le développement de l'usage du vélo. Thierry Du Crest, nous confirmons notre mobilisation pour une mise en œuvre réussie du plan vélo », a indiqué Jean-Baptiste Djebbari, nouveau secrétaire d’Etat chargé des Transports auprès de la Ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne.

Maîtrise d’ouvrage intercommunale de la voirie et continuités cyclables
Adopté en deuxième lecture à l’Assemblée nationale cette semaine, le futur projet de loi d’orientation des mobilités contient de nombreuses dispositions visant à développer les mobilités cyclables, mission qui figure dans le libellé des compétences des autorités organisatrices de la mobilité. Mais cette mission nécessite avant tout une réelle organisation de la maîtrise d’ouvrage dans le domaine de la voirie pour programmer la continuité des itinéraires cyclables et la construction de parcs de stationnement vélo en lien avec les autres gestionnaires du domaine public (communes, départements, SNCF Réseau).
En fonction du niveau de définition de l’intérêt communautaire en matière de voirie (voir la récente étude de l’AdCF ), les intercommunalités compétentes organisent progressivement un maillage cyclable de leur territoire en lien avec les schémas de vélo routes voies vertes (voir les travaux de l’association Vélo et territoires autour d’un schéma national cyclable). Pour améliorer la connaissance sur cet engagement croissant, l'AdCF a invité au printemps dernier ses intercommunalités adhérentes à répondre à la grande enquête nationale lancée par l'association Vélo & Territoires sur les politiques cyclables des collectivités (enquête réalisée avec le soutien de l’Ademe et du Cerema / voir ici ). Elle reviendra prochainement sur les enseignements de cette enquête.

Carte et liste des lauréats sont accessibles ici et


Contact AdCF : Olivier Crépin, o.crepin@adcf.asso.fr
 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités