Thématiques

Urbanisme

Rechercher
dans le site

Flers agglo : une démarche de centre-ville intégrée

Entre 2006 et 2013, toutes les villes-centres de Normandie (à l’exception de Rouen), ont enregistré une baisse de population, notamment dans les centres-villes, au profit de la périphérie. Face aux constats de nombreux logements inoccupés et de la baisse d’attractivité des commerces en centre-ville, la ville et l’agglomération de Flers ont engagé pas moins de trois programmes de réhabilitation-rénovation du centre-ville depuis septembre 2018.

Marqués par la vacance des logements, le départ des commerces et des services, les centres-villes reconstruits dans les années 50 souffrent d’une désaffection liée à une image vieillissante et à un confort qui ne répond plus aux exigences contemporaines. Également confrontés à la conjoncture économique, la concurrence des grandes surfaces et celle d’Internet, les commerces de centre-ville doivent à la fois renforcer leur attractivité auprès des actifs et anticiper les mutations des comportements d’achat. Cela passe notamment par de bonnes conditions d’accueil, de circulation et de stationnement de la clientèle. Flers, 16 000 habitants, est au cœur d’une zone de chalandise qui en comprend près de 100 000. Elle s’attache à diversifier l’offre de proximité, offrir de nouvelles enseignes et maintenir les hypermarchés dans le centre-ville.

Complémentarité des compétences techniques et juridiques

La perte d’attractivité des centres-villes des agglomérations normandes se traduit aussi par l’installation de logements en périphérie, consommatrice d’espace agricole périurbain et génératrice de déplacements. La stratégie commerciale à l’échelle de l’agglomération tient compte des pôles urbains, des pôles d’équilibre et des zones rurales. Le besoin de coordination à l’échelle intercommunale s’est fait sentir pour articuler la dynamisation du centre-ville et le maintien des commerces de proximité en milieu rural. La collaboration étroite entre la ville et l’intercommunalité a permis d’optimiser le partage et la complémentarité des compétences techniques et juridiques. L’Agglo a renforcé son équipe avec le recrutement en direct d’un manager de commerce appuyé par les chargés de développement économique. La gouvernance des questions commerciales est également renforcée : les élus référents effectuent une revue de projets tous les semestres ainsi qu’une revue de projets bimestrielle avec les partenaires (PETR, chambres consulaires, Initiative Orne...).Des actions sont aussi menées pour conforter le tissu économique local (communication, mise à disposition de formations pour les commerçants, accompagnement des dossiers et initiatives...), fédérer les commerçants et mieux connaître le territoire grâce à un observatoire. Avec le programme « Cœur de Ville », cette stratégie commerciale s’articule désormais avec les programmes de réaménagement et de mise en valeur du patrimoine.

Réhabiliter 190 logements sur 5 ans

Après la convention « Action Cœur de ville » en septembre 2018, Flers Agglo a paraphé la convention « OPAH RU » (Opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain), volet habitat du programme « Action Cœur de ville », pour une durée de 5 ans. Cette opération vise à fixer sur Flers et l’agglomération une partie des 2 000 à 3 000 salariés qui viennent chaque jour travailler sur le territoire sans y habiter. Elle permet de traiter en complémentarité l’espace public et la rénovation de l’habitat. La ville et l’agglomération veulent inciter le maximum de propriétaires à améliorer les logements qu’ils habitent ou qu’ils proposent à la location afin d’offrir toutes les conditions de confort, de sécurité, d’économies d’énergie et d’accessibilité. Le programme table sur la réhabilitation de 190 logements sur cinq ans, situés dans le centre de ville de Flers et le quartier de la gare : 110 occupés par des propriétaires et 80 occupés par des locataires. Dans le même temps, Ville et Agglo vont investir sur les espaces et équipements publics, les transports, tout en accompagnant la modernisation des commerces et des services. Ces investissements contribueront à l’amélioration du cadre de vie et encourageront l’investissement privé. Afin de permettre la réalisation de ces travaux de rénovation des logements et des espaces communs (intérieurs et extérieurs), de nouvelles aides sont accessibles aux propriétaires et syndics de copropriétés dont les projets sont situés dans le périmètre défini. Avec la convention OPAH-RU, 3,5 M € sont fléchés sur les aides aux travaux par l’ANAH et les collectivités, dont 1,3 M € de Flers Agglo et de la ville de Flers. Cet effet de levier devrait générer 7 M € de travaux. Enfin, le projet « Ville de la reconstruction » avec la Région (1,942 M € d’aides) devrait être signé courant 2019 : les travaux concerneront dix copropriétés privées, des aménagements publics urbains, la rénovation du bâtiment municipal de l’ancienne salle des fêtes et la Maison des aidants.

Retrouver ce retour d'expérience sur la rénovation et redynamisation du centre-ville de Flers paru dans le mensuel Intercommunalités n°239- mai 2019

 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités