Thématiques

Finances et fiscalité

Rechercher
dans le site

Commande publique : L'intercommunalité tire la reprise

L'AdCF et la Banque des Territoires ont dévoilé le 5 février les derniers résultats de leur baromètre de la commande publique. Les communes, et plus encore les intercommunalités, ont vu leur commande publique progresser significativement en 2018. Ce rebond, logique en fin de cycle électoral, permet de compenser les baisses qui persistent du côté d’autres acheteurs publics (bailleurs sociaux, hôpitaux). L’ensemble de la commande publique reste en-deçà des années 2012-2013. Retrouvez les résultats.

L’AdCF-Intercommunalités de France et la Banque des territoires ont communiqué le 5 février les derniers résultats de leur baromètre de la commande publique, créé avec la société Vecteur plus. L’année 2018 se traduit par une confirmation de la reprise de la commande publique constatée en 2017 mais à un rythme modéré : + 1,2% en 2018 (environ un volume d’un milliard d’euros supplémentaire) contre + 7,3% en 2017 (+ 5 milliards d’euros). Cette faible reprise est principalement portée par des collectivités du « bloc intercommunal » : communes et groupements qui progressent en moyenne de près de 2 milliards d’euros, soit + 5 %.

Le développement des compétences des intercommunalités, notamment dans le domaine de l’environnement, explique en grande partie leur poids croissant dans la commande publique. Les intercommunalités ont connu en 2018 les plus fortes progressions en volume (un milliard supplémentaire) et la seconde progression en pourcentage. Les collectivités dans leur ensemble, malgré les baisses des départements, confortent la reprise (+ 2 milliards environ). Au total, les collectivités locales assurent en France plus de la moitié (58 %) de la commande publique.

 

Cette progression permet de compenser la tendance baissière constatée pour les autres donneurs d’ordre, en particulier des organismes de logement social qui voient se prolonger le recul de leurs marchés. La forte progression observée par ailleurs des constructions en vente en l’état d’achèvement (VEFA) explique en partie cette baisse. Des raisons sont également à chercher du coté de la baisse des APL et ses effets sur les loyers et l’ample mouvement de réorganisation des bailleurs sociaux. On observe, en Ile-de-France notamment, un net recul des agréments de logements sociaux.

 

Avec 78,4 milliards d’euros en 2018, soit une moyenne de 1157 euros par habitant, la commande publique nationale, qui porte sur la France entière et l’ensemble des acteurs publics (collectivités, Etat, hôpitaux, établissements publics, entreprises publiques locales...), se situe à un niveau très inférieur aux volumes des « pics » des années 2012 et 2013.

 

Après avoir progressé en 2017, les marchés de travaux se retrouvent de nouveau en contraction, ce qui témoigne d’un sous-investissement préoccupant et de risques de dépréciation du patrimoine. La commande publique est très clairement portée par les services et l’ingénierie.

En moyenne, les acteurs publics ont consacré en 2018, 340 euros par habitant de commande publique au titre des bâtiments et de l’aménagement, 14 euros par habitant au titre du logement et 124 euros par habitant au titre de l’environnement (eau, déchets, Energie).

 

Contact AdCF : c.delpech@adcf.asso.fr

Accéder à la note et à la présentation des résultats 2018 du baromètre :

Partager
En savoir plus