Thématiques

Retour d’expérience pendant la crise

Difficultés économiques Caux Seine Agglo renforce les outils numériques au service des entreprises et des habitants

Située dans le Territoire d’Industrie de l’Axe Seine, qui comprend de nombreuses intercommunalités dont l’agglomération havraise et la métropole de Rouen, la communauté d’agglomération Caux Seine s’outille pour améliorer la résilience économique de son tissu économique. Retour sur trois actions à destination des entreprises fragilisées par la crise du COVID-19.

Les mesures de confinement généralisées à l’échelle mondiale créent un double choc économique - d’offre et de demande - dont les multiples effets brouillent la visibilité des situations économiques locales. Les impacts de la crise pandémique affectent aussi bien l’économie de production que l’économie résidentielle (sur ce sujet, retrouvez le précédent article de l'AdCF ici).

Pour faire face à ce double choc, le service économique de Caux Seine Agglo a initié dès la première semaine de confinement un phoning afin d’établir un état des lieux. Celui-ci continue à l’heure actuelle, et porte tant sur des éléments objectivables, à savoir les évolutions du carnet de commandes ou les capacités de production… que sur des éléments plus subjectifs comme le ressenti et le moral des chefs d’entreprises. Il montre que tous les secteurs connaissent de fortes perturbations économiques.

L’agroalimentaire, la logistique, ou encore la pétrochimie, très présents sur le territoire, sont relativement peu impactés à ce stade dans leur fonctionnement courant et leurs commandes. En revanche les activités de BTP et de petites industries manufacturières ont chuté, principalement en raison des difficultés d’approvisionnement et d’aménagement des postes pour assurer la sécurité des salariés. Comme le signale Camille Brou, chargée de mission Territoires d’industrie au sein de l’agglomération, « les entreprises accusent le coup, différemment selon les filières. Mais tout le monde commence à trouver son rythme, à s’organiser, nous observons ce qui se passe et informons les entreprises des soutiens à leur disposition, en lien avec la chambre de commerce et d’industrie ».

Cet état des lieux a conduit l’intercommunalité à conduire un parangonnage (benchmark) à l’échelle du Territoire d’industrie, par la mobilisation des différents référents partenaires mis en place pour suivre, animer et coordonner le programme à une échelle plus large. Cette comparaison montre des impacts économiques similaires, et des actions publiques sensiblement identiques : remontées et descentes d’information, réorientation des entreprises vers les interlocuteurs les plus pertinents pour répondre à leurs questions et demandes, newsletter…  

Cette échelle d’observation élargie est aussi un cadre d’action structurant qui massifie l’intervention économique des intercommunalités et de la Région Normandie sur le territoire. Ainsi à cette échelle, le projet d’une filière de batteries électriques https://www.lejournaldesentreprises.com/normandie/article/la-normandie-lance-une-filiere-batterie-pour-vehicules-electriques-381162 poursuit son développement.

De même, une porte est désormais ouverte pour une relance économique planifiée au niveau de l’Axe Seine dans les prochains mois, bien qu’à l’heure actuelle les intercommunalités se concentrent sur leurs activités d’écoute, d’analyse et de coordination.

L’état des lieux réalisé par la communauté d’agglomération a également révélé le besoin d’une coordination plus importante entre producteurs et commerçants locaux, notamment ceux de tailles petite et intermédiaire, durement touchés par les baisses de commande et les difficultés d’approvisionnement. L’intercommunalité a ainsi complété l’outil de
données ouvertes
mis à disposition des acteurs de son territoire. Un site internet dédié à la crise sanitaire a rapidement été lancé ainsi qu’une carte interactive réalisée en collaboration avec Caux Seine développement, Caux Seine tourisme, et un certain nombre d’associations locales de commerçants et artisans. La carte répertorie les commerces ouverts pendant le confinement (épicerie, restaurants, boulangeries...), situe les points et de vente et précise les possibilités de livraison.

La crise du coronavirus s’est révélée être un accélérateur des projets de digitalisation des services, d’ores-et-déjà envisagés ou engagés depuis plusieurs années, mais connaissant une certaine difficulté à marquer le pas. L’impossibilité de se réunir d’une part, et la masse d’informations à traiter dans un délai réduit d’autre part, ont impulsé une modernisation accélérée des leviers de coordination et d’information.

Dans cette optique, l’Intercommunalité explore plusieurs pistes de renforcement de ses outils digitaux. Dans l’immédiat, elle valorise la plateforme associative Solidarité Epidémie 76 dont l’objectif est de faciliter le quotidien du personnel soignant ; faire des courses, garder les enfants, etc. A plus long terme, une réflexion porte sur la mise en place d’une plateforme d’appels à projets aux initiatives pour sortir de la crise, afin de recenser et donner de la visibilité aux projets locaux de développement, qui permettraient d’initier « par le bas » une relance des activités sociales et économiques.

Interview réalisée Lucas Chevrier par /AdCF.

Contact : l.chevrier@adcf.asso.fr

Accéder à l'ensemble des témoignages, retour d'expériences des intercommunalités durant la crise : https://www.adcf.org/retour-experience-durant-la-crise 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités
Dernières
Publications
Dernières
Positions