Thématiques

Santé et action sociale

Châteauroux Métropole (36) : une reprise attentive à l’économie locale et à la cohésion sociale

En concertation avec les communes, la Région, l’Etat, les acteurs associatifs, Châteauroux Métropole a su adapter ses initiatives face à l’urgence et désormais sa stratégie de reprise. Entretien avec Gil Avérous, président de Châteauroux Métropole.

Si « la crise nécessitait de la proximité, un contact renforcé entre le maire et la population » Gil Avérous, président de Châteauroux Métropole et maire de Châteauroux souligne que « l’intercommunalité a tout d’abord permis la mutualisation de moyens : la finalisation de groupements de commande avec la Région Centre Val-de-Loire pour l’achat de masques chirurgicaux et de tests sérologiques que l’agglomération a ensuite distribué à chaque commune ».

Gouvernance des politiques publiques, ce que la crise a révélé

Répondre à l’urgence et s’organiser entre collectivités et avec l’Etat a nécessité la tenue de visioconférences à intervalle régulière. « C’était une nouveauté et cela a créé une proximité, une complicité nouvelle, y compris sur des questions strictement municipales, telle que la réouverture des écoles. Nous avons essayé de coordonner les dates de réouverture ».

Gil Avérous poursuit : « Nous avons fait un bond en avant, aussi à l’échelle régionale. Le président de Région nous réunissait chaque semaine, présidents de métropoles, d’agglomérations et de départements. Nous gagnons en confiance, en efficacité ».

Le dialogue a semblé plus variable avec l’Etat. Sur le plan sanitaire, le manque d’habitude de communication entre Agence régionale de santé et collectivités locales s’est révélé criant et parfois problématique. A contrario, les relations avec le préfet de département ont été permanentes, continues et efficaces, par exemple quand il s’agissait de rouvrir les marchés et les écoles.

Répondre à l’urgence et accompagner la reprise

En matière d’appui au tissu économique, Châteauroux Métropole a, dans l’urgence, pris toute une batterie de mesures : aide à l’implantation des nouveaux commerces prolongée de trois mois ; pour les commerçants locataires deux mois de loyer et deux mois de charges offerts ; pour les bars et restaurants éligibles à la redevance pour les terrasses, 6 mois offerts ou 50% de réduction pour ceux uniquement redevables l’été ; participation au fonds régional à hauteur de 100 000 euros.

Deux initiatives originales viennent compléter la stratégie de la collectivité :

Des primes sont accordées aux agents ayant poursuivi leur mission pendant le confinement : entre 100 et 400 euros en fonction du temps de travail effectif. Cependant, ces primes sont versées en bons d’achat utilisables dans les commerces du territoire, soit 80 000 euros que Châteauroux Métropole réinjecte dans l’économie locale.

Effet collatéral du confinement, une des plus grandes aires de repos pour routiers d’Europe a dû fermer. Pour leur permettre de continuer à travailler dans des conditions acceptables, Châteauroux Métropole a installé, mis à disposition et géré douches et toilettes, ainsi que la fourniture de paniers repas gratuits, distribués bénévolement par l’équipe du restaurant alors fermé.

Dans l’aide aux personnes les plus vulnérables, Gil Avérous souligne « une augmentation de 10% de familles bénéficiaires de l’aide alimentaire ». Corrélé au déficit de bénévoles, les associations ont demandé le soutien des collectivités locales. Si le CCAS a réussi à coordonner les actions à l’échelle municipale, « nous avons aussi contractualisé avec les supermarchés pour gérer la livraison des courses à domicile. Dans certaines communes, les élus s’en chargeaient eux-mêmes, dans d’autres nous avons pu faire appel à des volontaires ».

Autre point sensible, né pendant la crise mais toujours d’actualité, notamment dans la perspective des vacances d’été : la réussite éducative des enfants des quartiers populaires. « C’est la priorité », affirme Gil Avérous, « nous avons besoin d’une offre éducative qui vienne compenser ce que les familles ne peuvent apporter. Certaines ne disposent pas d’ordinateur, parfois même pas de téléphone portable, ni même de jeux de société, ces familles ne sont malheureusement pas en capacité de maintenir le lien éducatif ». Pour anticiper l’été et de possibles tensions, Châteauroux Métropole a décidé l’extension du programme de réussite éducative, voire son renforcement : « les enfants seront accompagnés du lundi au samedi, le matin avec des activités éducatives et l’après-midi avec du sport et des loisirs ».

La collecte des ordures ménagères a été assurée normalement, l’agglomération disposant d’un stock de masques à la disposition des agents. En revanche, les transports ont été impactés, dans un territoire où ces derniers sont gratuits depuis de très longues années : au plus fort de la crise, l’offre est passée de 41 à 23 services, soit de 25 000 à 1 500 voyageurs.

Désormais les 41 services sont rétablis et Châteauroux Métropole constate déjà 50% de la fréquentation normale. Ce qui laisse préfigurer certaines difficultés à faire respecter la distanciation à l’intérieur des bus.

En se tournant vers l’actuelle phase de reprise, Gil Avérous cite deux exemples :

Le projet « territoire d’industrie », partagé avec la communauté du pays d’Issoudun, nécessite d’être réorienté. Face à la suppression de nombreux emplois dans l’aéronautique et l’automobile (des intérimaires notamment), « il nous faut prioriser certaines actions, comme la formation. Notre enjeu est de permettre aux salariés privés d’un emploi de pouvoir en trouver un autre, avec une offre de formation adaptée aux opportunités. Sur notre territoire, la maroquinerie est un débouché, nous accélérons le projet de formation ».  

Par ailleurs, « il y aura des arbitrages sur les investissements. La reprise va se faire lentement. L’idée serait de mettre en place des opérations qui peuvent se lancer rapidement, permettant aux entreprises d’avoir des chantiers dans l’immédiat. A court terme, par exemple, nous pourrions privilégier des travaux publics plutôt que du bâtiment ».

Contact : Romain Briot, r.briot@adcf.asso.fr

Plus d’information sur les initiatives prises par Châteauroux Métropole

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités