Thématiques

Développement économique

Bazancourt-Pomacle : quand la bioraffinerie cultive les synergies

La bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle et son écosystème local, à proximité de Reims, représentent un enjeu industriel majeur pour le territoire. Les biotechnologies industrielles fabriquent des produits chimiques, cosmétiques, des ingrédients alimentaires, des produits de santé, des détergents, des biocarburants… Elles sont considérées comme des technologies-clés en Europe et le site de Bazancourt-Pomacle est reconnu comme l’un des exemples les plus aboutis de bioraffineries à l’échelle européenne.

Territoires d’industrie donne à la plateforme l’opportunité de renforcer les synergies existantes entre les différentes activités de production, de reconversion et de recherche autour de la biomasse. Les actions qui portent sur les axes accessibilité, attractivité et innovation sont mises en place en collaboration avec la Communauté urbaine du Grand Reims et le Pôle de compétitivité IAR, le pôle de la bioéconomie.

Afin d’améliorer l’accessibilité du site, la bioraffinerie, prévoit, avec la Région et le Département, un contournement routier et la mutualisation d’un embranchement ferroviaire. Ces aménagements réduiront l’impact du trafic PL pour les riverains. D’autres aménagements permettront de renforcer les mobilités douces dans le cadre des trajets pendulaires des salariés. Ils seront cofinancés par la plateforme et la puissance publique.

Pour sensibiliser les actifs et les étudiants aux opportunités de carrières offertes par la filière de la bioéconomie, un Campus des métiers et des qualifications (Bioraffinerie Végétale et Biotechnologies Industrielles Grand Est) a été créé, en partenariat avec les différents acteurs de la formation. L’objectif est de renforcer l’adéquation des formations avec les besoins des entreprises. La bioraffinerie investit également sur la visibilité du site pour renforcer son attractivité : logo, évènements, signalétique, fonds pour le rayonnement de la bioéconomie.

Dans le domaine de l’innovation, plusieurs expérimentations sont menées au sein du Campus Centre Européen de Biotechnologie et de Bioéconomie  qui réunit quatre structures de recherche (Université de Reims Champagne-Ardenne, AgroParisTech, CentraelSupélec et Neoma Business School) dans une logique de mutualisation des moyens au service de la recherche publique, et de mise en synergie avec le centre de recherche privé ARD (Agro-Industrie Recherches et Développements).

La bioraffinerie en chiffres

  • 260 hectares.
  • Une dizaine d’établissements, dont des grands groupes internationaux
  • 1200 emplois directs,
  • 800 emplois indirects

 

Article publié dans le magazine Intercommunalités de mars, dans le dossier consacré aux Territoires d’Industrie

 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger