Thématiques

Habitat et logement

Rechercher
dans le site

Action cœur de ville : un « coup d’accélérateur » pour les politiques de l’habitat à Val de Garonne Agglomération

Val de Garonne Agglomération se mobilise afin de rénover l’habitat des centres-bourgs. Différents outils sont conjugués, et notamment Action cœur de ville, dont l’effet levier a été fortement ressenti par les acteurs locaux. Explications

Nos défis sont la résorption de l’habitat indigne et de la vacance », explique Daniel Benquet, président de Val de Garonne Agglomération (VGA). Cette intercommunalité de 43 communes et 62000 habitants doit en effet faire face à des taux de vacances élevés : 18 % en centre-ville de Marmande et 12 % en moyenne dans l’agglomération. Pour requalifier l’habitat, l’agglomération favorise la rénovation, ainsi que la démolition-reconstruction.

De nombreux outils ont été mobilisés : une conférence intercommunale de l’habitat, une plateforme de rénovation énergétique, deux opérations programmées d’amélioration de l’habitat (OPAH), un programme d’intérêt général à l’échelle du pays… L’agglomération a également lancé la réalisation d’un programme local de l’habitat (PLH). Elle travaille avec
les offices HLM, afin de renforcer et varier l’offre de logement. Jean-Marc Fraiche, directeur du pôle Habitat, aménagement etdroit des sols, constate «une inadéquation entre les typologies de logements disponibles et la réalité sociale de la population». L’offre abondante de grands logements anciens en bourgs centres est en décalage avec les besoins des personnes âgées ou des jeunes, notamment des familles monoparentales.

Action cœur de ville, un levier puissant
« Malgré tous nos outils, nous ne pesions pas de manière forte sur la rénovation de l’habitat, constate Daniel Benquet. Ce qui change ladonne, c’est Action cœur deville ». La candidature au dispositif a été portée conjointement par les villes de Marmande et Tonneins, aux côtés de l’agglomération.
« Ce plan nous donne la possibilité de résorber en quelques années une très grande partie de l’habitat indigne. Cela a donné un grand coup d’accélérateur à nos politiques. » Selon le président de VGA, le « plus » d’Action cœur de ville réside dans sa capacité à mobiliser de nombreux opérateurs, auparavant disséminés, que la collectivité devait aller chercher. « Aujourd’hui, ce sont eux qui viennent nous voir, et leurs réponses sont plus souvent positives. »
Les outils de défiscalisation du type Denormandie ont classé Marmande au rang de 4e ville de France la plus intéressante pour les investissements locatifs. Désormais, le territoire accueille non seulement des investisseurs institutionnels, mais également des programmes privés, qui vont eux-mêmes pouvoir bénéficier d’appuis financiers et d’outils de défiscalisation. Le dispositif Action cœur de ville est piloté par une directrice de projet au sein de l’agglomération. « Cela nous permet d’avoir une vision globale et transversale des politiques », explique Jean-Marc Fraiche. « ACV conjugue les politiques de l’habitat, du commerce de l’aménagement… Pour autant, si tout est lié, il me semble que l’habitat constitue la pierre angulaire de la revitalisation des centres-villes, estime Daniel Benquet. Sans habitat, pas de nouvelle population. »

Seule limite du dispositif aux yeux du président : « Il ne va pas nous permettre d’atteindre plus facilement les objectifs fixés par la loi SRU en matière de logement social, au contraire ». Et Daniel Benquet de pointer l’inadaptation de la loi SRU à certains territoires. « Il est impératif que nous réussissions à la modifier afin de tenir compte de la réalité du terrain. »

Apolline Prêtre


Ce retour d'expérience ainsi que d'autres initiatives dans le domaine de l'habitat et du logement sont accessibles dans le mensuel Intercommunalités, avril 2019.

 


 

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités