Thématiques

Institutions et pouvoirs locaux

Pôles métropolitains : premier retour de terrain et lancement du réseau national

Le 5 juillet prochain, les associations de maires (AMF, AMGVF, FMVM...) et de communautés (AdCF, ACUF) organisent à Paris la première Journée des pôles métropolitains. Cet événement sera à la fois l’occasion de présenter les premiers résultats d’un questionnaire national envoyé aux communautés susceptibles d’être « cœur » de pôles, et d’installer le réseau national des pôles métropolitains.

En créant les « pôles métropolitains », la loi RCT du 16 décembre 2010 a donné la possibilité aux communautés de se fédérer pour conduire des actions d'intérêt métropolitain (selon les termes de l'article L-5731 du CGCT). Ce nouveau type de syndicat mixte entend permettre aux agglomérations françaises d'accroître leur visibilité et leur compétitivité sur la scène européenne et internationale, tout en permettant l'éclosion et l'épanouissement d'identités métropolitaines communes autour de valeurs durables partagées. Nouvel outil de coopération interterritoriale, le pôle métropolitain a retenu l’intérêt de plusieurs territoires locaux. Ainsi, afin de dresser un inventaire précis et de dessiner les contours des différents projets en réflexion ou en gestation, un questionnaire a été envoyé le 14 avril dernier aux communautés susceptibles d’être cœurs de pôles.

Sur les 50 communautés potentiellement concernées et qui ont été interrogés, 33 réponses sont parvenues dont 20 font mention d’un projet de pôle métropolitain. Pour une part importante, ces projets s’inscrivent dans le prolongement des coopérations métropolitaines antérieures, notamment en filiation de la démarche initiée par la DATAR en 2005.
Les projets de pôles étudiés se répartissent en deux grandes catégories du point de vue de leur distribution spatiale. Il y a d’une part les projets métropolitains en réseau qui rassemblent des territoires sans continuité spatiale et d’autre part des pôles s’inscrivant dans une logique territoriale contiguë d’un seul tenant. Ces deux modèles, réticulaire et aréolaire, ne sont pas exclusifs. Plusieurs communautés contribuent en effet à l’élaboration de deux projets de pôles répondant à ces deux modèles.

Concernant les objectifs et missions pressentis pour les futurs pôles, les compétences université, culture, recherche, développement économique et promotion mais également infrastructures de transport ressortent sans trop de surprise. L’aménagement de l’espace est évoqué par un nombre plus réduit de territoires. Sur la base des informations réunies lors de cette enquête, la Journée des pôles métropolitains a donc l’ambition de présenter un premier état des lieux des démarches, et d'apporter grâce à trois tables rondes les informations essentielles relatives à cette nouvelle formule juridique qui semble séduire.

La journée rassemblera notamment  Gérard Collomb (ACUF), Daniel Delaveau (AdCF), Jacques Pélissard (AMF), Christian Pierret (FMVM) et André Rossinot (AMGVF).
M. Philippe Richert, ministre chargé des collectivités territoriales contribuera également aux travaux de cette manifestation.

Vous êtes donc invités à venir, nombreux, pour échanger sur les caractéristiques, les objectifs et les méthodologies des différents projets de pôles métropolitains et ainsi, de créer un espace d’échange et d’initiatives.

Pour en savoir plus, retrouver le compte rendu de la journée du 5 juillet 2011 

 



Contact AdCF : d.denizot@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger

Dernières
Actualités