Thématiques

Développement économique

Une nouvelle étude de l’AdCF sur « Les entreprises du secteur compétitif dans les territoires. Les déterminants de la croissance ».

Parue fin juin 2013, la nouvelle étude de l’AdCF et de l’Institut CDC pour la recherche sur « Les entreprises du secteur compétitif dans les territoires. Les déterminants de la croissance » a été présentée le 3 juillet 2013 à la Caisse des Dépôts en présence de représentants des cabinets du ministre du redressement productif et du gouverneur de la Banque de France. Outre l’analyse territoriale du tissu d’entreprises de la base compétitive (plus de 100 000 établissements et 2,5 millions d’emplois), de sa dynamique de croissance et de son degré de concentration au sein des groupes, cette étude, conduite par les économistes Denis Carré et Nadine Levratto, propose une grille particulière d’analyse des économies locales : elle distingue « l’effet sectoriel », produit de la spécialisation sectorielle des territoires (portefeuille d’activités), de « l’effet local », traduisant une dynamique propre au territoire.

A la demande de l’AdCF et de la Caisse des Dépôts, Nadine Levratto et Denis Carré, chercheurs au sein du laboratoire Economix du CNRS (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), ont réalisé en 2012 une recherche inédite sur le parc des entreprises françaises du « secteur compétitif », situées à la fois dans l’industrie mais aussi, et de plus en plus, dans les services aux entreprises. Les tous premiers résultats de l’étude avaient été présentés lors de la 23e convention de l’AdCF à Biarritz.

Dans la lignée des travaux de Laurent Davezies soutenus précédemment par l’AdCF et l’Institut Caisse des Dépôts pour la recherche sur « La crise et nos territoires : premiers impacts » (2010), cette étude décompose la base productive et met en évidence de fortes disparités territoriales à l’échelle des zones d’emploi françaises. Le groupe de travail constitué a choisi, dans le cadre de ses investigations (2011-2012), de concentrer ses analyses sur l’industrie et les services aux entreprises qui composent la base compétitive. Cette dernière représente 40% des effectifs salariés du privé. La croissance des établissements qui la composent est expliquée par une combinaison de facteurs. Les uns sont spécifiques aux établissements eux-mêmes et/ou dépendants des entreprises auxquelles ils appartiennent, les autres sont liés au territoire d'implantation comme la densité, la qualification voire un climat socio-économique particulier.

Un important travail cartographique réalisé par l’agence MapsDesigners permet de visualiser à l’échelle des 304 zones d’emploi de la France métropolitaine d’importantes disparités territoriales et de proposer une typologie de six catégories de territoire. Cette typologie avait été présentée avec une interview des auteurs dans le cadre du dossier de notre mensuel Intercommunalités « Cultiver localement la croissance » (n°177) :

1. Les territoires en croissance globale
2. Les territoires à croissance fondée sur des spécificités locales
3. Les territoires à croissance tirée par le portefeuille d’activités
4. Les territoires en restructuration
5. Les territoires en recherche de cohérence économique
6. Les territoires en difficulté


Une analyse portant sur plus de 100 000 établissements pérennes
 à l’échelle des zones d’emploi sur la décennie 2000 :
2,5 millions d’emplois du secteur compétitif.


Cette étude porte sur l’analyse de la dynamique de croissance de 60 140 établissements de l’industrie manufacturière et des industries agro-alimentaires, 46 121 établissements du secteur des services aux entreprises et 2 671 du secteur de l’informatique. Constitué par l’équipe de recherche d’Economix du CNRS à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, cet échantillon inédit donne à voir la trajectoire des entreprises et établissements dans le cadre géographique de la zone d’emploi. Constituée de plus de 108 000 établissements retenus dans cet échantillon, la sphère compétitive est donc au centre de l’analyse.
Ont été exclus de l’échantillon les secteurs d’activité dépendant de l’économie domestique (demande locale), de la finance, des transports et de la construction en raison de leur répartition relativement homogène sur l’ensemble du territoire. Le panel d’établissements ainsi constitué représente 46 % de l’emploi compétitif total en 2009.


Nota bene : Les zones d'emploi des départements d'outre-mer ont été exclues du champ de l'étude en raison de la spécificité du modèle de développement ultramarin et de la structure du tissu d'entreprises. L'éloignement, la petite taille, la place importante du secteur public, la saisonnalité marquée de l'activité et l'orientation de la production vers les besoins de consommation des ménages constituent les éléments de base d'une forme de développement qui appelle la mobilisation d'une grille d'analyse spécifique.

Pour en savoir plus : Levratto Nadine (dir.), Comprendre les économies d'outre-mer, éditions L’Harmattan, 2007



Retrouver l’étude à partir de notre rubrique Publications 

Retrouver une présentation des principaux résultats de l’étude dans le dossier du mensuel Intercommunalités (n°177) d’avril 2013 

Contacts AdCF : n.portier@adcf.asso.fr & o.crepin@adcf.asso.fr

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger