Contenu article AdCF Direct

Pour une meilleure organisation des bassins d’emploi : une nouvelle étude de l’AdCF

Portant sur le premier axe du pacte territorial pour la croissance, l'emploi et l'innovation de l'AdCF, une nouvelle publication de l’association intitulée "Territoires et entreprises : initiatives pour des bassins d’emploi mieux organisés" valorise des initiatives locales en la matière. A l’appui de cette étude, dont la réalisation a été soutenue par la Caisse des dépôts, des fiches d’expérience seront proposées en téléchargement sur adcf.org.

La publication «Territoires et entreprises : initiatives pour des bassins d’emploi mieux organisés » s’inscrit dans la continuité du pacte territorial pour la croissance, l'emploi et l'innovation adopté lors de la 25ème convention nationale de l’intercommunalité de 2014 à Lille. Les présidents de communautés présents s’étaient en effet exprimés en faveur d’une clarification des compétences entre collectivités territoriales en matière de développement économique.

La publication, réalisée avec le soutien de la Caisse des dépôts, s’adresse aux divers réseaux du développement économique territorial dont les communautés. Elle vise plus précisément à fournir des éléments de réflexion aux décideurs locaux pour mieux organiser leurs bassins d’emploi respectifs. Il s’agit ainsi de travailler à une déclinaison du pacte à l’échelle locale, de promouvoir des initiatives concourant à la coordination des rôles et à la mutualisation des compétences dans les territoires. Cette publication traite principalement de l’axe 1 du pacte (« des bassins d’emploi mieux organisés : clarifier les rôles, mutualiser les compétences »), mais aussi de l’axe 5 (« agir sur les ressources humaines et les qualifications locales »), compte tenu des enjeux qui existent pour mieux coordonner actions économiques et politiques de l’emploi.
Les dispositions de l’article 6 de la NOTRe concernant la convention régionale pluriannuelle de coordination de l’emploi, de l’orientation et de la formation invitent à cette amélioration de l’organisation des acteurs : « un plan de coordination des outils (PLIE, maisons de l’emploi) qui concourent au service public de l’emploi et à la mise en œuvre de ses objectifs, visant à rationaliser et à mutualiser les interventions à l’échelle des bassins d’emploi, est inscrit dans la convention régionale pluriannuelle. »


Le bassin d’emploi : un cadre d’action pertinent à mieux organiser

L’étude revient sur le bien fondé d’une mise en œuvre de stratégies de développement économique à l’échelle des bassins d’emploi. Cette perspective nécessite d’abord de s’appuyer sur une bonne organisation des acteurs économiques eux-mêmes et de s’assurer de la qualité des relations inter-entreprises. Appuis des clubs locaux ou des réseaux d’entreprises, pôles territoriaux de coopération économique, plateformes d’initiatives locales, maisons de l’emploi et de la formation,… les cadres de dialogue étudiés sont multiples tout comme les registres d’intervention des collectivités locales.
Les décideurs publics locaux ne peuvent prétendre se substituer aux acteurs privés, mais jouent un rôle majeur dans la fourniture des services supports dont ces derniers ont besoin et, surtout, dans l’animation générale du tissu économique. Ils sont souvent les « tiers de confiance » des collaborations interentreprises et des actions collectives. Un tel rôle ne peut pas être exercé à distance.

Le caractère déterminant des lieux d’activité, du logement, des transports/mobilités, des qualifications/formations des salariés…est relevé dans la publication. Les acteurs publics locaux peuvent contribuer à organiser les cohérences économiques territoriales autour de ces sujets en dialoguant avec les entreprises. Les communautés et métropoles, aujourd’hui regroupées dans des espaces de coopérations plus larges (syndicats mixtes de pôles d’équilibre territorial et rural ou de SCOT, pôles métropolitains) peuvent étoffer le volet économique de leurs démarches de planification territoriale. Elles sont également attendues pour mieux communiquer sur leur stratégie d’urbanisme commercial, travailler sur l’organisation des chaînes logistiques, redynamiser des lieux d’activité et non plus seulement aménager des zones d’activité…


Penser l’organisation de manière transversale… et pérenniser

Les investigations menées relèvent que l’organisation d’un bassin d’emploi conduit les communautés à intervenir dans des domaines qui dépassent la compétence de développement économique. Il en va ainsi de l’aménagement des rythmes de vie des salariés qui incitent à travailler sur l’offre de logements à proximité des lieux de travail, l’incitation à la mise en place de plans de déplacements d’entreprises et interentreprises sur les zones d’activités (PDE-PDIE), la création d’un service de crèches d’entreprise/interentreprises… L’intercommunalité doit alors penser la transversalité de ses politiques en concertation étroite avec les entreprises, dont les attentes (voire les exigences) se sont accrues.

Il est souligné que la réunion des acteurs autour de la table pour construire un projet stratégique ne garantit pas la production d’effets, ni le caractère pérenne des dispositifs de coopération. D’autre part, sur le plan organisationnel, la création d’un « guichet unique » ne saurait constituer la réponse magique. C’est un des avertissements de cette étude qui recense de nombreuses modalités d’organisation de la maîtrise d’ouvrage et des partenariats publics-privés plus ou moins formalisés au plan juridique. Bien plus que de subventions, les entreprises ont avant tout besoin d’une « animation » de proximité (réseaux d’affaires, interfaces avec l’université ou les milieux technologiques,…), d’un aménagement économique plus rationnel et de services supports (logement des salariés, restauration…). Cela passe par des organisations en réseau afin de garantir la cohérence des interventions de multiples opérateurs spécialisés dans les territoires.


7 objectifs concrets pour mieux organiser nos bassins d’emploi :

L’étude identifie 7 leviers pour une meilleure organisation des bassins d’emploi :

Objectif 1 : Constituer des « points d’entrée » lisibles pour les entreprises dans les circuits administratifs.

Objectif 2 : Mutualiser les services et compétences des intercommunalités avec les établissements consulaires, les agences locales de développement, les sociétés d’économie mixtes…

Objectif 3 : Simplifier les circuits de décision dans l’offre de solutions foncières et immobilières.

Objectif 4 : Renforcer les compétences « opérationnelles » des intercommunalités pour en faire l’interlocuteur de proximité sur les besoins des entreprises.

Objectif 5 : Améliorer et simplifier la gouvernance des politiques de l’emploi et de l’insertion professionnelle.

Objectif 6 : Systématiser les démarches de gestion prévisionnelle et territorialisée de l’emploi et des compétences (GPTEC) à l’échelle des bassins d’emploi.

Objectif 7 : Soutenir les dispositifs d’interface technologique et les projets collaboratifs entre les entreprises et l’enseignement supérieur et la recherche.



Une banque d’expériences prochainement disponible

Pour chacun de ces objectifs, la publication de l’AdCF rappelle les leviers d’actions possibles des intercommunalités et de leurs partenaires économiques. Les expériences recensées dans ce document ne visent ni l’exhaustivité, ni l’exemplarité : elles ont avant tout pour objectif d’illustrer le propos tenu et ont été choisies d’après différents critères : acteurs impliqués, type de formalisation juridique, localisation géographique,… 
En complément de ce document, l’AdCF a constitué un recueil de pratiques prochainement consultable sur www.adcf.org et qui a vocation à être enrichi régulièrement de nouvelles initiatives locales.

Contact AdCF : n.portier@adcf.asso.fr & o.crepin@adcf.asso.fr

Retrouver la publication de l’AdCF (en accès réservé aux adhérents)

Partager
En savoir plus
Documents à télécharger Documents à
télécharger