• Aménagement du territoire
  • Culture
  • Développement économique
  • Environnement
  • Finances et fiscalité
  • Habitat et logement
  • Institutions et pouvoirs locaux
  • Administration et ressources humaines
  • Transports et mobilités
  • Urbanisme
  • Numérique et communication
Les communautés et la trame verte et bleue, synthèse de la journée d'étude AdCF-ACUF
08/02/2011
Journée d'études organisée le 26 mai 2010 par la communauté urbaine du Creusot-Monceau en partenariat avec Veolia Environnement.

Cet ouvrage est la synthèse de la journée organisée le 26 mai 2010, conjointement par l'ACUF, l'AdCF et la communauté urbaine du Creusot-Montceau autour de quatre temps de réflexion respectivement consacrés aux enjeux de la trame verte et bleue pour les territoires, à la question de l'articulation avec les différentes échelles territoriales, à l'intégration de la trame verte et bleue dans les documents d'urbanisme et, enfin, aux enjeux locaux et aux conditions d'acceptabilité de la trame verte et bleue.

Compte rendu de la journée, extrait d'AdCF direct n°553, vendredi 28 mai 2010

Dans un amphithéâtre bien rempli se tenait mercredi 26 mai 2010 au Creusot une journée d'échanges dédiée à la "trame verte et bleue" (TVB) co-organisée par l'AdCF, l'ACUF et la communauté urbaine du Creusot Montceau. Une belle affluence qui invite à se rappeler que la préservation de la biodiversité figurait parmi les trois piliers originaux du Grenelle aux côtés de la lutte contre l'effet de serre et les effets du réchauffement climatique sur la santé. L'une des innovations majeures de la loi Grenelle 2 en la matière est l'instauration de cette
TVB qui, sans entraver le développement des territoires, vise à lutter contre la fragmentation des habitats et à instaurer des corridors écologiques. Cette trame est déclinée du national et local par un jeu d'emboitement des documents d'Etat (guides et orientations) régionaux (schéma régional de cohérence écologique à réaliser d'ici fin 2012 en co-élaboration Etat - Région) puis locaux (traduction dans les SCOT et dans les PLU).

"C'est un concept novateur, un changement de système qui place la préservation de la biodiversité en amont de toute réflexion d'aménagement" a souligné le Sénateur du Nord Paul Raoult qui a présidé les travaux portant sur la biodiversité du Grenelle. "La biodiversité est aussi une très grande richesse économique » a t-il rappelé en indiquant qu'il déployait cet argument devant certains collègues parlementaires mettant en doute la portée opérationnelle du concept. Pourtant déjà en place dans beaucoup de pays européens, la TVB est parfois qualifiée de "machin" ou "d'OVNI" en France...

Si la TVB n'est certes pas un "OVNI", son inscription dans les SCOT et PLU reste source de questionnements : quels degrés de précisions, de prescriptions? Quelles complémentarités avec les outils de gestion des territoires ? Quelles incitations fiscales ou financières déployer ? En s'appuyant sur son expérience locale, Philippe Barry, vice-président de la communauté de communes du Val de Vienne (Limousin) compétente en matière de PLU, a rappelé que "la continuité écologique pouvait être maintenue dans des opérations d'aménagement" faisant allusion à un écoquartier récemment réalisé sur le territoire de sa communauté.
Les approches naturaliste et urbanistique furent "enfin", selon l'expression de différents participants, enrichies d'une appropriation politique depuis longtemps attendue par les acteurs environnementalistes. Un pas qui doit en effet être franchi pour Corinne Casanova qui, en tant que membre du Conseil d'Orientation de l'AdCF, a souligné l'indispensable "besoin d'acculturation des élus communautaires à qui incombent localement la responsabilité de mise en oeuvre de la trame. Les enjeux faunistiques et floristiques sont des  enjeux humains". La TVB (déjà bien engagée sur sa communauté d'agglomération du Lac du Bourget) "appelle à une vision collective du paysage et du foncier ; c'est un enjeu politique".



Partager
Date de:
à:
Mots clés:
Type de document:
Nombre de résultats: 0